Auteurs

Saïd K. Aburish est né en 1935 dans le village biblique de Béthanie, près de Jérusalem. Il a fait ses études aux États-Unis, avant de devenir correspondant pour Radio Free Europe et le Daily Mail. Conseiller pour plusieurs gouvernements arabes, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont une biographie remarquée de Saddam Hussein (Le Vrai Saddam Hussein) et une autre de Yasser Arafat. Il est mort le 29 août 2012 dans son village natal.

  • Yasser Arafat
    Septembre 2003
Yasser Arafat_small
Yasser Arafat
Saïd K. Aburish

Date de parution : Septembre 2003
Nombre de pages : 514
ISBN-13: 978-2915134025
Prix : 22 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Pourquoi, aujourd’hui, cette biographie d’Arafat ? Discrédité, voire abandonné, le vieux leader palestinien semble en effet avoir perdu jusqu’à la confiance des siens.
Pourtant, personne ne peut comprendre l’équation palestinienne sans connaître l’itinéraire, vrai et largement méconnu, de ce manipulateur-né. Surtout lorsque cette biographie, étonnamment vivante et colorée, est écrite par le journaliste palestinien Saïd Aburish, considéré comme l’un des meilleurs experts du Proche-Orient.

Le sujet Arafat est complexe, son destin reste un mystère. Passé de l’ombre à la lumière, l’ingénieur devenu révolutionnaire puis Prix Nobel de la paix ne serait-il avant tout qu’un dictateur et un insaisissable mystificateur ?

Saïd Aburish dresse ici un portrait inédit, dur et sans concession, d’une personnalité d’exception… qui ne descendra pas facilement du train de l’histoire de la Palestine.

« J’ai consacré l’essentiel de ma vie à expliquer les Arabes à l’Occident et vice versa. D’une certaine manière, par osmose, le voyage d’Arafat à travers la vie a été le mien. Je sais d’où vient cet homme, ce qui l’a construit, comment il s’inscrit dans l’univers arabe et en quoi il mérite d’être loué, plaint ou condamné. Toute modestie mise à part, je suis l’un des seuls à disposer d’éléments pour le juger. »

VOIR LA REVUE DE PRESSE

    • Le vrai Saddam Hussein
      Janvier 2003
Le vrai Saddam Hussein_small
Le vrai Saddam Hussein
Saïd K. Aburish

Date de parution : Janvier 2003
Nombre de pages : 593
ISBN-13: 978-2915134001
Prix : 23,95 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Comment le petit vendeur de cigarettes de Bagdad est-il devenu le maître de l’Irak ? Comment est-il parvenu à se maintenir au pouvoir en alliant la plus grande cruauté au cynisme le plus total ? Comment, après avoir été l’instrument des Occidentaux, le dictateur de Bagdad en est-il venu à défier l’Amérique au risque de provoquer sa propre perte ?

VOIR LA REVUE DE PRESSE

 

 

    • Le clan Aburish
      Septembre 2004
Le clan Aburish Une saga palestinienne_small
Le clan Aburish
Une saga palestinienne

Saïd K. Aburish
Préface de Marc Kravetz

Date de parution : Septembre 2004
Nombre de pages : 288
ISBN-13: 978-2915134124
Prix : 19 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Originaire de Béthanie, petit village biblique de palestine, la famille des Aburish est aujourd’hui dispersée dans vingt-deux pays. Certains membres sont restés au village – passé sous administration israélienne –, d’autres militent à l’OLP ou dorment dans des prisons israéliennes. Beaucoup ont fui la région. Issu d’une société féodale, structurée par les liens familiaux et tribaux, le clan Aburish a subi les modifications de l’Histoire.
Accompagnant le destin des Aburish depuis 1917, quand les Britanniques remplacèrent les Turcs en Palestine, le lecteur de ce livre – interdit en Israël – se retrouve au cœur du drame palestinien. Page après page, voici la leçon du Proche-Orient qui défile : occupation britannique, immigration juive, création d’Israël, explosion de la diaspora palestinienne, découverte de l’exil, guerre du Liban, Intifada.
Écrit par Saïd Aburish, journaliste et écrivain réputé pour son indépendance, ce récit de chair, d’espoirs, de frustrations, télescope la légende nationale, met en cause la réputation d’Arafat, dissipe les discours officiels. Cette histoire d’une nation sans État, contée de l’intérieur, alterne nostalgie, pudeur, fureur et passion. Voici enfin la première vision décapante de la réalité palestinienne contemporaine.

www.iiwds.com
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sa%C3%AFd_K._Aburich

La twittérature_small
La twittérature
Les chefs-d’oeuvre de la littérature revus par la Génération Twitter

Emmet Rensin et Alexander Aciman

Date de parution : Avril 2010
Nombre de pages : 240
ISBN-13: 978-2915134476
Prix : 13 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Vous aimez les grands livres ? Vous manquez de temps ? Alors vous allez rire ! À 20 ans, nous nous sommes emparés de 75 chefs-d’oeuvre de la littérature mondiale pour en extraire avec Twitter, la quintessence. Sacrilège ? Imposture ? Du monde grec à Shakespeare, Voltaire ou Proust, parodie, sarcasme et insolence sont la marque de l’esprit occidental. À l’ère de l’info-déluge et du tout numérique, en 2 mots comme en 140 signes, la TWITTÉRATURE présente la littérature minute !

VOIR LA REVUE DE PRESSE

D’Alema Massimo

L’AUTEUR

Massimo D’Alema est né le 20 avril 1949 à Rome. Après avoir suivi des études de philosophie, il devient journaliste. En 1975, Enrico Berlinguer lui confie la direction des Jeunesses communistes. C’est à cette époque qu’il entame sa carrière politique, qui le mènera vers les marches du pouvoir. Nommé Premier ministre d’Italie en 1998 puis Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de Romano Prodi de 2006 à 2008, il est aujourd’hui le président de Fondazione Italianieuropei et de la Fondation européenne d’études progressistes (FEPS).

Il n’y a pas que l’euro…

Démocratie, travail, égalité

Massimo D’Alema

Date de parution : Avril 2014
Nombre de pages : 128
ISBN: 9782915134735
Prix : 9.80 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Une Europe différente.
Une Europe qui regarde vers l’avenir, confiante en elle-même et en ses valeurs.
Une Europe plus démocratique, tournée vers le travail, l’innovation, la croissance durable – et non vers l’austérité.
Une Europe capable, enfin, de retrouver toute sa place sur la scène internationale. Tel est le projet – enthousiasmant- que dessine ici Massimo D’Alema.
Une autre voie possible pour que, à l’heure de la montée des forces anti-européennes et des populismes l’Union européenne incarne à nouveau l’espoir de la génération de demain

 

                                                            VOIR LA REVUE DE PRESSE

                                                       

Acheter l’ouvrage

Serge Barbary est né à Paris le 7 juillet 1949. Après des études de cinéma à l’université de Cambridge, il réalise des films documentaires et sportifs pour des chaînes de télévision israélienne, britannique et nord-américaine. il est auteur et dialoguiste de scenarii de courts et longs métrages de fiction. Serge Barbary a baigné toute sa vie entouré de la haute société cosmopolite : banquiers, héritiers… Auteur d’un premier roman, Les misères d’un enfant gâteux, publié aux éditions Albin-Michel, et d’un recueil de poèmes, Le droitier contrarié, publié aux éditions Neptune à Bruxelles, en Belgique, il collabore également comme chroniqueur à La Gazette de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Après avoir vécu en Corse du sud pour commencer l’écriture de romans policiers, il s’est installé en Suisse pour y travailler son premier roman autobiographique.

Berlinski, David

Philosophe et mathématicien, il est né à New York en 1942. Il a été professeur à Columbia, Stanford et Rutgers. Il vit aujourd’hui à Paris où il se consacre exclusivement à l’écriture. Il est l’auteur de nombreux romans et essais parmi lesquels figurent le Don de Newton et la Vie d’Albert Einstein (Simon & Schuster, 2001) et Une petite histoire des mathématiques (Random House, 2001).

La vie rêvée des maths
Novembre 2001

La vie rêvée des maths_small
La vie rêvée des maths Le roman vrai des mathématiques
David Berlinski

Date de parution : Novembre 2001
Nombre de pages : 358
ISBN-13: 978-2951659728
Dimensions du produit: 21,8 x 14,4 x 2 cm
Prix : 21,95 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Parmi les livres que l’on reçoit, il y a ceux que l’on pose de côté « pour plus tard », ceux que l’on parcourt et puis ceux qu’on lit. Et parmi ceux-ci, ceux qu’on aime tellement qu’on est jaloux : « Quel beau sujet, je regrette de n’y avoir pas pensé » ; ou mieux, « j’aurais aimé écrire ce livre » ; ou encore plus, « si je l’avais écrit, j’aurais fait autrement, mieux même ». Pour celui-ci, l’écrire mieux – et même l’écrire tout court – ce serait une autre paire de manches. Car ce que fait ce diable de Berlinski, ce magicien de Berlinski, c’est tout simplement prodigieux.
Sous sa plume, ce calculus maudit devient – ce que tous les pédagogues du monde se sont toujours employés à cacher – un roman extraordinaire, une histoire picaresque pleine de figures inoubliables. Pourra-t-on après cette lecture rencontrer son inspecteur des impôts sans se demander s’il ressemble à Newton ? ou ne pas chercher des yeux Leibniz en entrant dans un bar à bière ? Et tout cela sans « se dégonfler » une seule seconde, en violant toutes les règles de la vulgarisation… Des limites ? oui, on parlera des limites ; des dérivées ? oui, il y aura des dérivées ! des intégrales ? aussi ! des théorèmes ? évidemment ! et les coupures, cette horrible chose de Dedekind, quand même pas ? ? ? mais si, absolument ! ! !
On l’aura compris, en le lisant, j’ai pensé, j’ai réagi, j’ai ri, j’ai rencontré un auteur, un style, en un mot j’ai aimé. Et je prévois – je souhaite – que nombreux seront ceux qui comme moi liront, réagiront, riront, aimeront ; et se diront : « En fait, si on me l’avait raconté comme cela à l’époque, le calculus, peut-être que moi aussi je serais devenu une tête d’œuf ! »

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Une brève histoire des maths
Janvier 2007

Une brève histoire des maths_small
Une brève histoire des maths
David Berlinski

Date de parution : Janvier 2007
Nombre de pages : 192
ISBN-13: 978-2915134155
Prix : 14,50 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Descartes, Euclide, Leibniz, Newton… Cinq ans après l’incroyable succès de La Vie rêvée des Maths, David Berlinski, le célèbre mathématicien philosophe, revient avec un nouveau volume tout aussi captivant.

Au fil d’anecdotes historiques, il passe en revue la vie et l’œuvre des plus grands mathématiciens. Son style accessible et amusé plonge le lecteur dans l’aventure envoûtante et inattendue des mathématiques.

Sous sa plume, théorèmes, axiomes, fonctions et démonstrations n’ont plus de secrets. Berlinski réussit l’équation impossible entre les chiffres et les lettres.

« De la littérature scientifique atteignant la perfection. Il n’est pas simplement facile à lire ; parce qu’il est extrêmement intelligent, ce livre peut aussi inspirer des professionnels. » N. N. Taleb, Professeur à l’Université du Massachusetts, auteur de Fooled by Randomness.

« Une histoire des maths amusante et pleine de grâce, incroyablement facile à lire. »G. Chaitin, Chercheur au Centre IBM Thomas J. Watson, auteur de Meta Math ! The Quest for Omega.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Origines
Mai 2008

Origines_small
Origines
L’esprit, la Vie, la Matière

David Berlinski

Date de parution : Mai 2008
Nombre de pages : 137
ISBN-13: 978-2915134353
Prix : 18 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

L’existence de l’esprit humain, l’existence des créatures vivantes et l’existence de la matière : autant de mystères qui demandent une explication. Nombreux sont les scientifiques qui prétendent que s’il est impossible de rendre compte de tous les détails, on peut cependant apporter des éléments généraux de réponse. Mais est-ce vraiment possible ? Dans ce livre profondément provocateur, David Berlinski, auteur du bestseller La Vie rêvée des maths, traite de ces questions et montre qu’on est loin d’être certain de les avoir épuisées. Que vous pensiez que ces grandes interrogations ont été résolues ou que vous soyez convaincu du contraire, Origines ne vous laissera pas indifférent.

Dieu n’est pas mort
Juin 2009

Dieu n'est pas mort_small
Dieu n’est pas mort
La science n’explique pas tout

David Berlinski

Date de parution : Juin 2009
Nombre de pages : 170
ISBN-13: 978-2915134377
Prix : 19 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

L’athéisme militant est en plein essor. Richard Dawkins et Christopher Hi.tchens, qui dominent tes listes de best-sellers, dénigrent la croyance religieuse, présentée comme une dangereuse sottise. Derrière eux se dessine un mouvement bien plus vaste de ta communauté scientifique. « l’attaque portée contre la pensée religieuse traditionnelle, écrit David Bertinski, pose la science comme le seul système de croyance possible pour un esprit rationnel. » Un juif athée prend ta défense de la pensée religieuse. Auteur de plusieurs ~tivres sur les sciences salués par la critique, David Bertinski retourne, contre tes scientifiques ce scepticisme qui leur est si cher, en posant plusieurs questions embarrassantes. La science a-t-elle jamais apporté la preuve de l’inexistence de Dieu ? Expliqué comment ou pourquoi l’univers est apparu, pourquoi il semble réglé pour permettre la vie ? Loin de là. Les sciences ou leurs philosophies ont-elles apporté un fondement moral au monde ? Pas vraiment. David Bertinski ne rejette pas les accomplissements de la science occidentale. Les grandes théories physiques, fait-il observer, comptent parmi les trésors de l’humanité. Mais elles ne répondent pas aux questions que pose la religion. Ce livre brillant, incisif et drôle explore les limites de la science et les prétentions de ceux qui la posent comme moyen ultime de comprendre notre monde et nous-mêmes.

DOMINIQUE EUDES

Journaliste, scénariste et écrivain, Dominique Eudes a été chef de la
rédaction à Paris Match de 1985 à 1998.

Berlinski, Claire

Alias Selena Keller
Novembre 2001

Alias Selena Keller_small
Alias Selena Keller
Claire Berlinski

Date de parution : Novembre 2001
Nombre de pages : 254
ISBN-13: 978-2951659735
Prix : 20 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Spirituelle, s’exprimant avec aisance, l’auteur Claire Berlinski est une journaliste américaine de 33 ans qui vit actuellement à Paris. Titulaire d’un doctorat de l’université d’Oxford, elle a vécu et travaillé à Bangkok, Vientiane, San Francisco et Washington DC. Elle parle couramment le français et s’applique de son mieux pour surprendre, ravir et choquer. Le talent littéraire est affaire de famille chez les Berlinsky : son père, David Berlinsky, est l’auteur du best-seller international « La Vie Rêvée des Maths ». La volubile, charmante et média-génique Claire Berlinski est actuellement disponible pour des interviews en français, avec ou sans la compagnie de son père francophone, David Berlinski.

Cailliau, Hesna

Hesna Cailliau est diplômée de Sciences-Po Paris, experte à l’interculturel auprès des entreprises et à l’APM (Association pour le progrès du management.) Elle est également conférencière et auteur du Livre « l’Esprit des religions, connaître les religions pour mieux comprendre les hommes ».

Le Paradoxe du poisson rouge
Janvier 2015

le_paradoxe-240X313
Le Paradoxe du poisson rouge
Une voie chinoise pour réussir
Hesna Cailliau
 
  • Janvier 2015
  • Date de parution : Janvier 2015
  • Nombre de pages :144
  • Prix : 16,50  €
  • imagesISBN 13: 9782915134698

fnac

 

Notre monde contemporain ressemble à une mer très agitée. Avec ses courants complexes, ses vents changeants, ses vagues porteuses ou cassantes. Tel un poisson dans l’eau, un pays semble pourtant s’y mouvoir avec agilité et succès : la Chine. Depuis la nuit des temps, le poisson rouge y est célébré. Pas celui de notre enfance qui tourne en rond dans son bocal mais la carpe koï, grande et majestueuse, reine des bassins et rivières des jardins publics. Sa ressemblance avec un petit dragon, figure mythique du pays, tout comme sa robe rouge, symbole de la joie de vivre et de la force créatrice, lui valent d’être sacrée. Un culte qui ne doit rien au hasard. La culture populaire prête à l’animal huit vertus, toutes inspirées de la sagesse chinoise : ne se fixer à aucun port, ne viser aucun but, vivre dans l’instant présent, ignorer la ligne droite, se mouvoir avec aisance dans l’incertitude, vivre en réseau, rester calme et serein, remonter à la source. Autant d’aptitudes qui offrent à la carpe une totale symbiose avec son environnement, toujours aux aguets pour saisir l’opportunité qui se présente. Dans un monde désormais multipolaire et interdépendant, l’heure est venue d’échanger non seulement nos marchandises mais aussi nos sagesses. Il y a chez les Chinois des idées et des façons de faire dont nous gagnerions à nous inspirer à la fois pour notre développement personnel et notre pratique en affaires. Il ne s’agit pas de devenir chinois mais de réveiller le Chinois qui sommeille en nous.

 

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Carré, Jean-Michel

Jean-Michel Carré, 59 ans, diplômé de l’IDHEC (Institut des Hautes Études cinématographiques), a réalisé une cinquantaine de films documentaires et de fiction. Ses trois derniers films, « Koursk », « Un sous marin en eaux troubles » (Grand Prix du festival Figra 2005), « J’ai très mal au travail » (2006), et « Le Système Poutine » (prix Europa de Bertin 2007) ont été salués par la presse et le public.

Poutine
Mai 2008

Poutine_small
Poutine
Le Parrain de toutes les Russies

Jean-Michel Carré

Date de parution : Mai 2008
Nombre de pages : 340
ISBN-13: 978-2915134339
Prix : 20 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Son ambition : restaurer la grandeur de la Russie. Ses armes : le pétrole et le gaz. Ses méthodes : celles d’un autocrate formé à l’école du KGB et qui ne recule devant aucun moyen pour assurer la permanence de son pouvoir. Pourtant, si les objectifs de Vladimir Poutine sont connus, et même affichés, il reste le plus énigmatique des grands dirigeants internationaux. Après leur première rencontre, George W. Bush se déclara ravi d’avoir pu découvrir l’âme du nouveau président russe en le regardant au fond des yeux. Plus prosaique, Gerhard Schrôder lui décerna un brevet de « démocrate pur jus ». Aujourd’hui, le temps des amabilités est révolu. C’est l’image d’un Poutine brutal et sans scrupule qui tend à s’imposer. N’est-ce pas une nouvelle simplification ? Fruit de huit années d’investigation, Jean-Michel Carré livre ici le portrait contrasté, mais sans complaisance, de cet ancien officier, réputé terne et sans charisme, qui a su s’imposer sur les ruines d’une pseudo-démocratie corrompue pour devenir ce qu’il est et restera : le nouveau tsar de toutes les Russies. Celui qui, pour le meilleur ou le pire, a déjà changé l’équilibre du monde. Un portrait qui se lit comme un formidable thriller géopolitique, et qui nous concerne tous…

Chopin, Thierry

Thierry Chopin, 35 ans, docteur en sciences politiques de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), est Directeur des études de la Fondation Robert Schuman et membre du Conseil scientifique d’EuropaNova ; il enseigne au Collège d’Europe ( Bruges), à l’Institut d’études politiques de Paris ( Sciences Po) et au Corps des Mines. Il a notamment publié La République « une et divisible » (Plon, coll. « Commentaire », 2002) et L’Amérique et l’Europe : la dérive des continents ? (Grasset, 2006).

Le bal des Hypocrites
Juin 2008

Le bal des Hypocrites_small
Le bal des Hypocrites
La France est-elle prête à faire son coming out européen ?

Thierry Chopin

Date de parution : Juin 2008
Nombre de pages : 218
ISBN-13: 978-2915134346
Prix : 19 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

À la fois moteur et frein de la construction européenne, la France et les Français entretiennent une relation ambiguë à l’Europe, mêlée d’attirance et de répulsion. À l’origine des grandes avancées de l’Europe, les Français sont aussi responsables de ses coups d’arrêt les plus brutaux. Sur le mode d’un « je t’aime, moi non plus », Thierry Chopin – spécialiste des sujets européens – analyse cette relation tumultueuse. Au-delà des postures et des slogans, il revient sur des torts partagés entre une Europe qui doit s’affranchir du despotisme éclairé et se résoudre à affronter les vrais sujets (ses frontières, son identité, sa place dans la mondialisation) et une France qui fait encore trop souvent semblant d’être européenne. Car sans jamais l’avouer, nos dirigeants caressent toujours le rêve de faire de l’Europe un jardin à la française. Cet essai donne les clés d’une réconciliation possible entre la France et l’Europe. La présidence française de l’Union est l’occasion ou jamais de sonner la fin du « bal des hypocrites ». Le retour de la France en Europe est à ce prix.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Cirou, Alain

journaliste scientifique, consultant et éditorialiste à Europe 1, dirige la rédaction du magazine Ciel et Espace et l’Association Française d’Astronomie. Il est régulièrement invité comme spécialiste sur les radios et les plateaux télévisés. Co-initiateur et co-présentateur de l’émission la « Nuit des étoiles » (France 2) de 1991 à 2003, il est co-auteur de plusieurs ouvrages L’Infiniment loin, Clés de voûte, Soleil noir

2012 La fin du monde n’aura pas lieu
Octobre 2010

2012 La fin du monde n'aura pas lieu_small
2012 La fin du monde n’aura pas lieu
Alain Cirou

Date de parution : Octobre 2010
Nombre de pages : 121
ISBN-13: 978-2915134483
Prix : 16 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Le 21 décembre 2012 sera un jour à marquer d’une pierre noire… En cette date de solstice d’hiver, le compte du calendrier maya s’arrête, présageant la fin du monde. Ses prophètes, nouveaux hérauts de l’Apocalypse, inondent la Toile de scénarios d’une brutalité effrayante, qui convoquent les forces les plus maléfiques du Ciel et de la Terre au service de la destruction la plus radicale, la plus définitive d’un monde qui n’en demandait pas tant. Un alignement planétaire néfaste ouvre les hostilités et nous vaut la malédiction de la planète fantôme Nibiru. Un Soleil irascible bombarde de particules une Terre secouée d’épouvantables tremblements. Lessivée par les tsunamis, carbonisée par les supervolcans, elle perd son champ magnétique, ce qui produit une inversion des pôles après quoi, arrachée de son orbite, elle est engloutie par un trou noir. C’est beaucoup, c’est trop, tellement que ça en devient suspect. Avec pour seules armes quelques grammes de raison, une bonne dose d’humour et une pincée d’anecdotes croustillantes, Alain Cirou endigue ce débordement de croyances et d’irrationnel et donne les clés des connaissances scientifiques actuelles sur notre environnement planétaire. Rien de tel qu’un peu de savoir et une bonne bouffée d’humanité pour chasser les spectres de l’ignorance et du vide.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Clissold, Tim

Tim Clissold vit entre l’Angleterre et la Chine avec sa famille. Il est analyste financier.

Mr China
Octobre 2011

Mr China_small
Mr China
Comment perdre 450 millions de dollars après avoir fait fortune à Wall Street

Tim Clissold

Date de parution : Octobre 2011
Nombre de pages : 224
ISBN-13: 978-2915134537
Prix : 18 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Toute compagnie étrangère s’installant en Chine devrait fournir à ses cadres un exemplaire de ce récit culturel, dérangeant et drôle sur les risques qu’elle encourt. Ce récit de première main, qui raconte l’un des raids les plus coûteux dans l’empire du Milieu, est heureusement aussi un cas d’école des plus instructif sur la Chine. (The Economist, élu « livre de l’année »)

L’incroyable histoire d’un banquier de Wall Street parti en Chine avec quatre cents millions de dollars, qui découvre à ses dépens que les règles occidentales n’ont pas cours en Chine.

Au début des années 1990, le marché chinois s’ouvre au monde et Wall Street ne veut pas manquer ça. Les délégués de New York, bardés de diplômes et d’expertise, en costume rayé et mocassins à glands, s’apprêtent à négocier avec les vieux cadres chinois. Le décor est planté pour la scène qui va voir s’affronter les milliards de dollars de Wall Street à la plus ancienne culture du monde. Ceci est une histoire vraie, celle d’un puissant banquier de Wall Street parti chercher la gloire en Chine. Déterminé à surfer sur la grande vague d’investissements qui s’amorce, il fait équipe avec un ex garde Rouge et un Anglais parlant le mandarin. Ensemble, ils lèvent plus de 400 millions de dollars et achètent des usines sur tout le territoire chinois. Ils croyaient leurs contrats bien ficelés et découvrent à leurs dépens que la Chine n’admet que ses propres règles. Depuis dans leur salle de conférence, tandis que leurs partenaires chinois poursuivent leurs intérêts propres, les trois dirigeants assistent à l’engloutissement de tous leurs fonds.

« Cette histoire est incroyable… bien menée, captivante et, souvent, hilarante. » (Literary Review)

« Un aperçu de la Chine telle qu’elle fut et telle qu’elle sera sous très peu. » (Financial Times)

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Cohen, Ronald

Ronald Cohen est l’un de ceux qui ont introduit le capital-investissement en Europe. A 26 ans, après de brillantes études à Oxford et à Harvard, il co-fonde la firme qui va devenir « Apax Partners ». Il préside aujourd’hui « Bridges Ventures » ainsi que le « Portland Trust », qui luttent contre la pauvreté en Grande-Bretagne, et tentent de contribuer par le développement économique au processus de paix au Moyen-Orient

Le second rebond de la balle
Novembre 2008

Le second rebond de la balle_small
Le second rebond de la balle
Transformez vos risques en opportunités

Ronald Cohen

Date de parution : Novembre 2008
Nombre de pages : 248
ISBN-13: 978-2915134360
Prix : 24 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Voici l’histoire d’une réussite et les principaux enseignements qu’en a tirés son auteur. Entreprendre ou investir dans les opportunités les plus en vue d’aujourd’hui n’apporte qu’une rentabilité assez faible. Prévoir le second rebond de la balle est plus délicat, mais c’est là, dans les situations d’incertitude, que l’on peut réaliser des bénéfices substantiels. Le défi de l’entrepreneur consiste à tirer parti de cette difficulté. La lecture de ce livre s’impose pour tout ceux que l’entrepreneuriat intéresse. C’est un véritable guide du risque et de l’opportunité.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Daniel, Jean

Fondateur, éditorialiste et directeur et directeur du Nouvel Observateur. Il est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels Le Refuge et la Source ; Le Temps qui reste ; La Blessure ; Avec Le temps et Soleil d’hiver.

Lettres de France
Septembre 2002

Lettres de France_small
Lettres de France Après le 11 septembre
Jean Daniel
Préface de Laurent Joffrin

Date de parution : Septembre 2002
Nombre de pages : 192
Dimensions du produit: 20 x 13 x 2 cm
ISBN-13: 978-2951659704
Prix : 12,50 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Dans ces Lettres de France chacun reconnaîtra sans aucun doute le fil de la pensée critique de Jean Daniel.
À travers ces chroniques journalistiques, écrites au long des semaines et pendant une année, le lecteur suivra pas à pas les résonances politiques et l’impact planétaire des tragiques événements du 11 septembre 2001.
Jean Daniel analyse les actes et interprète, quelquefois même avec une sorte d’instinct prémonitoire, les intentions et les décisions des différents acteurs.
Ce livre dévoile un puzzle géopolitique où aucune pièce ne manque.

Observateur du siècle
Octobre 2003

Jean Daniel, observateur du siècle_small
Jean Daniel, observateur du siècle
Collectif
Préface de Josette Alia

Date de parution : Octobre 2003
Nombre de pages : 205
ISBN-13: 978-2915134025
Prix : 10 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

En avril 2003, Jean Daniel, journaliste, écrivain, directeur-fondateur du Nouvel Observateur, décidait de confier la plupart de ses manuscrits à la Bibliothèque nationale de France. Occasion pour Jean-Noël Jeanneney, président de la Grande Bibliothèque, d’inviter les amis de Jean Daniel à se rassembler autour de lui.
Loin d’un exercice convenu et révérencieux, leurs témoignages, savoureux et érudits, apportent leur lot d’analyses en profondeur, mais aussi d’indiscrétions, sinon de révélations. Connaît-on assez, demande notamment François Nourissier, le trio méditerranéen, intensément allègre, seigneurial et pathétique, que Jean Daniel formait avec Albert Camus et Jules Roy ? Ou sa fidélité au général de Gaulle, soulignée par Jean Lacouture et qui ira jusqu’à l’opposer, en 1958, à son maître Pierre Mendès France ?
Ce Français d’Algérie élevé parmi dix frères et soeurs sous l’autorité d’un patriarche pieux, devenu une référence intellectuelle de gauche, a choisi depuis longtemps d’affronter la complexité de l’Histoire. À ses risques et périls, car, selon Pierre Nora, un grand témoin engagé, pour peu qu’il ait été gidien dans son adolescence, sait accueillir et épouser tous les contraires. Comme disait Gide, il n’abonde pas toujours dans son sens. Quitte à se mettre en dissidence contre lui-même et son camp. D’où l’intérêt de ses prises de position, jadis sur l’Algérie et le Proche-Orient, aujourd’hui sur les États-Unis, l’Europe et l’Irak. Comme sur le conflit permanent entre l’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité.
À travers l’itinéraire multiple de Jean Daniel, on croise tous les grands débats de notre société contemporaine et l’on fréquente à nouveau Clavel, Sartre et Foucault. Et dans un monde que l’on dit en manque de repères, sa démarche intéresse, qui recherche le salut non pas par la foi, mais par la pratique assidue du « questionnement ».

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Dauvergne, Alain

Rédacteur en chef adjoint en charge de l’Europe pendant vingt ans au magazine le Point.

L’Europe en otage ?
Janvier 2004

L'Europe en otage_small
L’Europe en otage ?
Histoire secrète de la Convention

Alain Dauvergne
Préface de Jacques Delors

Date de parution : Janvier 2004
Nombre de pages : 367
ISBN-13: 978-2915134087
Prix : 20 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

13 décembre 2003. Incapables de s’accorder sur le projet de traité constitutionnel que leur propose la Convention sur l’avenir de l’Europe, les chefs d’État et de gouvernement européens jettent l’éponge. Une surprise ? Pas vraiment pour ceux qui ont vécu l’aventure exceptionnelle qu’a été cette Convention…
Du jamais vu, en effet, dans l’Histoire ! Pendant seize mois, de février 2002 à juillet 2003, plus de deux cents femmes et hommes, originaires de vingt-huit pays d’Europe, se réunissent à Bruxelles sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing. Leur mission : écrire ensemble une Constitution pour l’Europe.
L’hémicycle du Parlement européen, où se sont tenus les débats, a été le théâtre d’affrontements idéologiques, de luttes de pouvoir, d’alliances et de contre-alliances, d’intrigues et de retournements.
Alain Dauvergne a assisté à l’intégralité des sessions de la Convention. Il en a suivi pas à pas les tours et les détours, connu les secrets et recueilli les témoignages et les confidences. Il livre au lecteur une chronique inédite des cinq cents jours, riche d’enseignements, de cette étonnante traversée démocratique.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Delors, Jacques

L’Europe tragique et magnifique
Janvier 2007

L'Europe tragique et magnifique_small
L’Europe tragique et magnifique
Les grands enjeux européens

Jacques Delors

Date de parution : Janvier 2007
Nombre de pages : 192
ISBN-13: 978-2915134292
Prix : 14,50 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Le monde change. Ni la France, ni aucun des pays qui composent l’Union ne sont aujourd’hui dans la situation où ils se trouvaient il y a cinquante ans, lorsque les « pères fondateurs » ont inventé l’Europe. En 1996, peu de temps après avoir quitté la présidence de la Commission européenne, Jacques Delors fonde Notre Europe, un laboratoire de pensée indépendant, engagé pour l’unité européenne. Notre Europe fête aujourd’hui son dixième anniversaire ; l’occasion de dresser un tableau impressionniste d’une décennie de construction européenne, à travers les principales déclarations et prises de position de Jacques Delors et les travaux de Notre Europe. Avec son parler vrai et ce mélange unique de profondeur et de simplicité qui caractérisent sa vision de l’Europe, Jacques Delors pointe les vraies questions, auxquelles répondent de moins en moins nos dirigeants politiques. Alors que l’Union européenne traverse l’une des crises les plus graves de son histoire, il le répète inlassablement : que voulons-nous vraiment faire ensemble ? Nous donnons-nous réellement les moyens de nos ambitions ?
Pour Jacques Delors, la Grande Europe doit se fixer des objectifs à la fois ambitieux et réalistes et porter un projet d’intégration exemplaire pour le monde globalisé du XXIe siècle. Cette nouvelle étape de la vie militante n’a pas rendu l’ancien Président de la Commission nostalgique ou amer, et ne lui a enlevé ni sa lucidité ni son volontarisme.

Jacques Delors, ancien ministre de l’Economie et des Finances de François Mitterrand, a présidé la Commission européenne de 1985 à 1995. Président fondateur de Notre Europe, il a récemment publié Mémoires (Plon, 2004).

Dollé, Michel

Peut mieux faire !
Janvier 2012

Peut mieux faire_small
Peut mieux faire !
Pour un renouveau des politiques de l’éducation

Michel Dollé
Préface de Jacques Delors

Date de parution : Janvier 2012
Nombre de pages : 245
ISBN-13: 978-2915134568
Prix : 13 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

La France est un des pays au monde qui consacre le plus d’argent à l’éducation. Mais les résultats ne sont pas à la hauteur.Les difficultés des jeunes Français à trouver un emploi, faute de qualification, en portent la marque.

C’est à une refondation des politiques familiales et d’action qui conditionnent justice sociale et efficacité qu’il faut procéder.

Des réformes sont nécessaires. Elles sont possibles, malgré l’ampleur de la crise. Au citoyen de les discuter de faire ses choix et d’assumer les conséquences.

Que nous enseignent les sciences humaines sur l’enfant ? Que nous disent les neurosciences, la psychiatrie, la pédiatrie ?

Michel Dollé présente ici une synthèse qui transcende les débats idéologiques et les querelles de chiffre.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Druckerman, Pamela

L’art d’être infidèle
Février 2009

L'art d'être infidèle_small
L’art d’être infidèle
Pamela Druckerman

Date de parution : Février 2009
Nombre de pages : 224
ISBN-13: 978-2915134421
Prix : 19 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

À l’heure de la mondialisation, qu’en est-il du « cinq à sept », ce légendaire rendez-vous des époux volages ? De Paris à Shenzhen, de Moscou à Chicago, de Tokyo à Johannesbourg, Pamela Druckerman est allée à la rencontre de psychologues, de sexologues, de conseillers conjugaux et de couples infidèles, pour comparer les entorses à la monogamie et établir un palmarès international de l’adultère.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Duhigg, Charles

Charles Duhigg, Prix Pulitzer 2013, est journaliste au New York Times depuis 2006. Diplômé de Yale, ses enquêtes ont été couronnées de nombreux prix (George Polk Award, Sidney Hillman Award et Deadline Award, Loeb Prize, The Scripps Howard National Journalism Award, the Investigative Reporters and Editors’ Medal, etc.). Il a aussi été investisseur privé et coursier à vélo dans les rues de San Francisco.

Le pouvoir des habitudes
Septembre 2013

 

Le pouvoir des habitudes_small
Le pouvoir des habitudes
Changer un rien pour tout changer

Charles Duhigg

Date de parution : Septembre 2013
Nombre de pages : 344
ISBN-13: 978-2915134667
Prix : 21,80 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Lisa souffrait de boulimie, d’alcoolisme, de tabagisme et de surendettement. Un jour, tout a changé. En modifiant une pièce du puzzle de son existence, elle est sortie du cercle vicieux de ses habitudes nocives.

Notre vie est un dédale d’habitudes inconscientes. C’est le pilote automatique de notre cerveau. Comment Eugène Pauly, l’amnésique le plus célèbre du XXème siècle, retrouve-t-il son chemin ? L’habitude. Comment Michael Phelps, multimédaillé olympique, surmonte-t-il le stress de la compétition ? En répétant inlassablement les mêmes gestes jusqu’à ce que le signal émis par son cerveau devienne automatique. Tout est dans ce signal qui déclenche la routine qui conduit au résultat : la récompense. C’est la « boucle de l’habitude ». Comment Starbucks, petite entreprise de Seattle, est devenue un mastodonte aux dix-sept mille enseignes, générant plus de dix millions de dollars de chiffre d’affaires par an ? En changeant une habitude de management.

Notre vie est faite de boucles, de ces « habitudes clefs » qui régissent notre conscience à notre insu. Il suffit donc de modifier l’un de ces éléments pour créer une nouvelle boucle et entrer dans un cercle vertueux.

C’est là toute la différence entre échec et réussite, bonheur et malheur.

En changeant de clefs, vous ouvrez des portes insoupçonnées.

Charles Duhigg, Prix Pulitzer 2013, est journaliste au NEW YORK TIMES depuis 2006. Ses enquêtes ont été couronnées de nombreux prix (George Polk Award, Sidney Hillman Award et Deadline Award). Né au Nouveau Mexique il a étudié l’histoire à Yale et la finance à Harvard.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

EUDES, Dominique

Journaliste, scénariste et écrivain, Dominique Eudes a été chef de la rédaction à Paris Match de 1985 à 1998.

L’Attrape-chance

modele couv240x313
L’Attrape-chance
Dominique Eudes
Récit
  • Octobre 2014
  • Date de parution : 30 Octobre 2014
  • Nombre de pages : 287
  • Prix : 20.80 €
  • imagesISBN: 9782915134742

fnac

 

C’était l’unique et dernière chance.

Envahi par un cancer inguérissable, Dominique Eudes se soumet,
dans la « Clinique d’expérimentation humaine » de Bethesda,
aux violences d’un traitement révolutionnaire dont les résultats
problématiques doivent, seule certitude dans la tempête, se payer
d’effets secondaires ravageurs.

Refusant de subir son statut de patient, il entre résolument dans le
camp de ses savants tortionnaires en assumant toutes les épreuves
que la science va lui infliger sans jamais cesser de célébrer cette vie
qui menace de le quitter.
Il tisse ainsi une trame où se conjuguent la passion et la raison,
l’âpreté de la douleur et la soif de vivre, le courage et la
gourmandise de l’instant.

« J’ai aimé la vie passionnément pendant cette saison où elle m’a été
contestée. Je l’ai aimée avec gravité et futilité, avec frivolité et fidélité,
avec exigence et nonchalance. Et, comme tous les amoureux fervents,
je veux croire que si je vis encore, c’est parce qu’en retour j’ai dû être
quelque peu aimé d’elle. À travers tous les désirs, toutes les pulsions,
toutes les émotions qui plantaient des lumières dans mon jardin
dévasté, j’ai cultivé les petites vies de l’âme, et c’est ainsi que j’ai tenté
d’attraper la chance. »

Un ancien condamné devenu gibier de laboratoire propose dans un
style vivant, émouvant et souvent drôle, une éclatante leçon d’espoir.

REVUE DE PRESSE

Service Littéraire – François Bott – Dec. 2014 (pdf)

Emmet Rensin et Alexander Aciman,

La twittérature
Avril 2010

Eppink, Derk-Jan

Derk-Jan Eppink est né aux Pays-Bas en 1958. Après des études de droit à [‘université d’Amsterdam, il devient journaliste politique pour le quotidien hollandais NRC Handelsblad, puis pour le Standaard belge. Il travaille de 1999 à 2004 au cabinet du commissaire européen néerlandais Frits Bolkestein, puis de 2004 à 2007 avec le commissaire estonien Siim Kallas. Depuis 2007, il partage son temps entre Bruxelles et New York, où il travaille comme correspondant pour des quotidiens néerlandais et belges. Il se présente aux élections européennes de juin 2009. Elu, Derk-Jan Eppink, Néerlandais mais inscrit sur la liste belge du populiste Jean-Marie Dedecker a rejoint la nouvelle constellation du Groupe Eurosceptique parce que « c’est le seul groupe de centre-droit qui n’ait pas une approche fédéraliste de l’Europe ». Cet ultralibéral qui travailla aux côtés de l’ancien commissaire européen Frits Bolkestein veut s’engager « non pour des Etats-Unis d’Europe, mais pour une Europe unie des Etats ».

Petits secrets et grandes intrigues
Avril 2009

Petits secrets et grandes intrigues_small
Petits secrets et grandes intrigues
Complots, mensonges et trahisons à la Commission européenne

Derk-Jan Eppink

Date de parution : Avril 2009
Nombre de pages : 248
ISBN-13: 978-2915134438
Prix : 19 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Pendant plus de sept ans, Derk-Jan Eppink a été haut fonctionnaire. Bureau: la coulisse, 12′ étage. Adresse; château de la Belle au bois dormant, Bertaymont, Commission européenne, Bruxelles. Cette commission qu’aucun Européen ne connaît vraiment décide de la vie quotidienne de presque 500 millions d’habitants du Vieux Continent. Depuis sa première entrevue avec un Jacques Detors précis et patient et un Pascal Lamy – actuel président de l’OMC – surnommé à l’époque la « Bête du Bertaymont » ou encore « l’Exocet », Eppink a pu approcher ou connaître tous ceux qui font l’Union européenne, jusqu’à Valéry Giscard d’Estaing, empereur d’Europe sans couronne. Il nous livre une galerie de portraits tour à tour croustillants, cocasses, cingtants et cruels. Tous ces personnages qu’il a croisés, toutes ces scènes qu’il a vécues nous font pénétrer avec ironie dans le saint des saints de la forteresse Europe. « Un monde de portes ouvertes et fermées, de portes dérobées, de portes de derrière, de portes à tambour et même de trappes – suffisantes pour égarer le plus habile des plombiers polonais ! La vérité n’y est jamais absolue et t’intrigue y est parfois salutaire. » Derk-Jan Eppink a le chic pour transformer les sommets européens en vaudevilles et les débats suscités par les textes de directives en scènes cornéliennes.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Ferguson, Niall

Niall Ferguson, né le 18 avril 1964 à Glasgow, est l’un des plus grands historiens britanniques. Professeur à Harvard et à l’université d’Oxford, ses travaux portent sur l’histoire de l’économie et de la finance. Il est l’auteur, notamment, du best-seller The House of Rothschild.

L’irrésistible ascension de l’argent
Novembre 2009

L’irrésistible ascension de l’argent_small
L’irrésistible ascension de l’argent
De Babylone à Wall Street

Niall Ferguson

Date de parution : Novembre 2009
Nombre de pages : 250
ISBN-13: 978-2915134452
Prix : 23 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

« Oseille, blé, galette, flouze, fraîche, fric, espèces, sous, moyens, dites-le comme vous voudrez : l’argent compte. Les chrétiens y voient la source de tous les maux ; les généraux, le nerf de la guerre ; les révolutionnaires, les chaînes du labeur. » Niall Ferguson, lui, explique que la finance est à la base du progrès humain. Surtout, il montre que l’histoire de la finance est l’un des rouages essentiels de l’Histoire. L’évolution du crédit et de la dette a été aussi capitale dans l’avènement de la civilisation que n’importe quelle innovation technologique. Les banques ont financé les splendeurs de la Renaissance italienne, tandis que le marché obligataire a arbitré les conflits, de la guerre de Sept Ans à la guerre de Sécession. Avec la clarté et la verve qu’on lui connaît, Niall Ferguson démontre comment un assassin écossais a provoqué la bulle boursière ayant préparé le terrain à la Révolution française. Il montre comment l’impéritie financière a transformé l’Argentine, alors sixième nation la plus riche du monde, en étude de cas de l’inflation, et comment, en une seule génération, une autre révolution financière est en train de propulser vers la puissance le pays le plus peuplé du monde : la Chine. Mais la plus grande leçon que l’on retire de cette histoire de la finance est que, tôt ou tard, toutes les bulles éclatent ; tôt ou tard, les vendeurs pessimistes supplantent les acheteurs optimistes ; tôt ou tard, l’avidité se mue en panique. C’est pourquoi, que l’on peine à boucler ses fins de mois ou que l’on s’échine à devenir « maître de l’univers », il est plus nécessaire aujourd’hui qu’hier de comprendre la puissance de l’argent.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Ferri Laurent

Laurent Ferri est né en 1972 à Lyon. Ancien élève de l’École des Chartes, il poursuit actuellement ses activités d’enseignement et de recherche dans une université américaine.

Ils racontent la mondialisation
Octobre 2005

Ils racontent la mondialisation_small
Ils racontent la mondialisation
De Sénèque à Lévi-Strauss
Préface de Laurent Joffrin

Date de parution : Octobre 2005
Nombre de pages : 276
ISBN-13: 978-2915134186
Prix : 12 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Cruelle déception pour les penseurs de la nouveauté : la réflexion sur la mondialisation, source de tant d’essais modernes, est une activité vieille… comme le monde. De Sénèque à Kant, de Pline l’Ancien à Fernand Braudel en passant par Erasme, Leibniz ou Trotski, la plupart des réflexions qui font aujourd’hui la trame du débat public ont déjà été formulées au fil des siècles dans la langue forte et claire des penseurs et des écrivains, mieux que tous les importants de Davos ou les militants de Porto Alegre. C’est Voltaire qui relie notre agréable dépendance au sucre avec les réalités cruelles de l’esclavage, tel un militant de la consommation éthique et du commerce équitable. C’est Adam Smith, fondateur du libre-échange mais aussi tout le contraire d’un  » ultra-libéral « , qui pose des conditions au commerce mondial qu’un manifestant anti-OMC ne renierait pas. Ou bien Lévi-Strauss qui met en garde contre les utopies niveleuses de l’Occident et plaide pour le malentendu fécond entre les cultures. Ceux qui, dans ce livre précieux, e racontent la mondialisation  » nous lèguent une sagesse éprouvée. L.J..

Francis Fukuyama, né le 27 octobre 1952, à Chicago, est un philosophe, économiste et chercheur en sciences politiques américain d’origine japonaise. Intellectuel influent, très connu pour ses thèses sur la fin de l’histoire, Francis Fukuyama est actuellement professeur d’économie politique internationale à la SAIS de l’Université Johns-Hopkins à Washington DC.

Le début de l’histoire
Octobre 2012

Le début de l'histoire_small
Le début de l’histoire
Des origines de la politique à nos jours

Fukuyama Francis

Date de parution : Octobre 2012
Nombre de pages : 472
ISBN-13: 978-2915134575
Prix : 25 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Dans toutes les sociétés modernes, à peu d’exceptions près, le modèle tribal des origines a céder la place à système politique institutionnalisé, fondé sur un état centralisé, garant de la paix et de lois communes à tous les citoyens. Certaines de cette société ou rendu les gouvernements responsables devant leurs électeurs. Nous tenons souvent ces institutions pour acquises, alors même qu’elles sont encore absentes ou inefficaces dans beaucoup de pays aujourd’hui, ce qui entraîne d’ailleurs des conséquences désastreuses dans le reste du monde Dans le début de l’histoire, des origines de la politique à nos jours, Francis FUKUYAMA, un des grands penseurs de notre époque et auteur du best-seller « La fin de l’histoire et le dernier homme » , nous livre un regard radical sur le processus de formation de nos institutions politiques fondatrices. Il remonte jusqu’à l’organisation sociale de nos plus vieux ancêtres et suit, partant des primates l’évolution de la politique en passant successivement par les premières sociétés tribales, la naissance de l’État moderne en Chine, l’émergence de l’État de droit en Inde et au Moyen-Orient, le développement de la responsabilité politique en Europe jusqu’à l’aube de la révolution française. Mobilisant un large champ de connaissances – histoire, biologie évolutive, archéologie et économie –, FUKUYAMA nous offre ici un ouvrage brillant et provocateur, qui présente les origines des sociétés démocratiques sous un nouveau jour et révèle les problématiques essentielles de la chose politique.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Thomas Friedman, 53 ans, grand éditorialiste au New York Times, a remporté le prix Pulitzer à trois reprises. Il est l’auteur de trois best-sellers, From Beiruit to Jerusalem (FSG, 1989, National Book Award dans la catégorie « Essais », considéré comme une approche définitive du Moyen-Orient), The Lexus and the Olive Tree: Understanding the Globalisation (FSG, 1999) et Paix des peuples, Guerre des nations (Denoël, 2003). Il vit à Washington.

La terre est plate_smallLa Terre perd la boule_smallBack in the USA_smallMerci_detre_en_retard_couv_456_ombre

Gabilliet, Philippe

Philippe Gabilliet, 52 ans, docteur en Sciences de gestion et diplômé de Sciences-Po Bordeaux, est spécialiste de la motivation et des stratégies mentales de la réussite. Il enseigne depuis plus de quinze ans la psychologie et le développement professionnel à l’ESCP Europe (Paris). Il est l’auteur de Se former soi-même. Les outils de l’autoformation (ESF, 1997) Savoir anticiper. Les outils pour maîtriser son futur (ESF, 1999) Les Conduites d’anticipation. Des modèles aux applications (L’Harmattan, 2008).

Eloge de l’Optimisme
Novembre 2010

Eloge de l'Optimisme_small
Eloge de l’Optimisme
Quand les enthousiastes font bouger le monde

Philippe Gabilliet

Date de parution : Novembre 2010
Nombre de pages : 146
ISBN-13: 978-2915134506
Prix : 15 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

À l’heure où la morosité, le cynisme et le renoncement n’en finissent plus de faire la une des médias et d’alimenter les conversations de comptoir, il devient urgent de remettre à l’ordre du jour l’antidote n° 1 à tous les désespoirs : l’optimisme.
Les chercheurs en psychologie et en médecine ont depuis longtemps démontré l’impact puissant de ce trait de caractère sur notre énergie vitale, notre goût de vivre, notre relation aux autres, mais aussi notre santé et notre longévité.
Or l’optimisme est le contraire de la naïveté candide avec laquelle on le confond parfois. C’est une attitude de l’esprit positive mais exigeante, qui possède ses propres règles qu’il faut apprendre à connaître et à utiliser de façon à en tirer le meilleur profit.
Dans son Éloge de l’optimisme, Philippe Gabilliet nous invite à redécouvrir cette merveilleuse capacité présente en chacun de nous, à en comprendre la nature et le fonctionnement afin de la réintégrer de façon efficace et durable dans notre vie personnelle ou professionnelle, et de cultiver notre capacité à déclencher autour de nous des événements positifs et porteurs d’opportunités nouvelles.
À la fois art de penser, art de ressentir, art de communiquer et art de décider, l’optimisme est dès à présent appelé à devenir l’art de vivre du XXIe siècle !

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Eloge de la chance
Avril 2012

Eloge de la chance_small
Eloge de la chance
Philippe Gabilliet

Date de parution : Avril 2012
Nombre de pages : 130
ISBN-13: 978-2915134551
Prix : 13 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Et si la chance n’avait rien à voir avec les caprices de la fortune ou des probabilités ?

Et si le fait que certains semblent rencontrer davantage d’occasions positives que les autres était la preuve d’un véritable savoir-faire, d’une authentique compétence de vie ?

Et si l’on pouvait à tout âge réapprendre à avoir de la chance, c’est-à-dire à provoquer autour de soi et de ses proches l’apparition régulière de circonstances favorables inattendues ?

L’idée essentielle développée par Philippe Gabilliet est simple : la chance n’est pas une sorte de don magique réservé à un petit nombre mais bien une discipline de vie que chacun peut décider d’adopter ; une façon de voir le monde et d’entrer en relation avec les autres ; un art de prendre ses décisions face aux aléas de l’existence ; un moyen enfin de recycler les nombreux moments de malchance que connaît toute vie humaine.

Bref, dans un monde chargé d’incertitudes et de remises en question, la chance apparaît comme l’une des manières les plus subtiles et les plus élégantes de prendre sa vie et son destin en main.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

GEORGE SOROS

Né à Budapest le 12 août 1930, ce financier américain d’origine
hongroise est à l’initiative des hedge funds apparus dans les années
soixante-dix. Il est actuellement président de Soros Fund Management
à New York, dont l’objectif est de soutenir les sociétés ouvertes.
Il est auteur de plusieurs best-sellers dont The Crisis of Global
Capitalism, (1998) et The Underwriting Democracy, (2004).

Glass, Charles

Charles Glass, né en 1951, journaliste et écrivain anglo-américain, vit entre Londres et la Toscane. Débutant en 1973 ą l’ABC News de Beyrouth, il couvre les conflits du monde entier : Kurdes, Timor Oriental, Érythrée, Rhodésie, Somalie, Irak et Bosnie-Herzégovine pour de prestigieux quotidiens et magazines anglais et américains : Time Magazine, Chicago Daily News, Guardian, Daily Telegraph, Independent. Pour l’ensemble de ses recherches et rapports d’enquźtes, il a reću l’Overseas Press Club et les prix Commonwealth (RU) et George Foster Peabody (USA).

Les Américains à Paris
Février 2010

Les Américains à Paris_small
Les Américains à Paris
Vie et mort sous l’occupation nazie

Charles Glass

Date de parution : Février 2010
Nombre de pages : 336
ISBN-13: 978-2915134391
Prix : 23 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Les Américains aiment Paris. De 30 000 en 1939, 5 000 sont restés dans la Capitale à l’arrivée des Allemands. Citoyens d’un pays neutre, ils pensaient n’avoir rien à craindre. Ils se trompaient. À travers une galerie de personnages somptueux, artistes, écrivains, musiciens, hommes d’affaires, faux ambulanciers et attachés d’ambassade embusqués, Charles Glass dévoile un étonnant ballet entre Roosevelt, Darlan, de Gaulle, Pétain, Laval et l’occupant nazi. Il suit à la trace un échantillon d’Américains au contact de la haute société française collaboratrice comme de la Résistance et des Allemands. Il révèle les activités de la Bibliothèque américaine de Paris, dirigée par la comtesse Clara Longworth de Chambrun. L’Hôpital américain de Neuilly, géré par son époux Aldebert, couvre à son insu l’une des principales filières d’évasion d’aviateurs alliés, celle du chirurgien Sumner Jackson. Sylvia Beach, première éditrice de James Joyce et intime d’Hemingway, maintient sa librairie ouverte contre vents et marées. Le self-made-man Charles Bedaux, qui inspira à Chaplin son film Les Temps Modernes, élabore des projets mégalomaniaques pour le compte des nazis tout en fomentant un complot contre Hitler. Orchestrant une mine de documents intimes, télégrammes diplomatiques et archives du FBI, Charles Glass donne vie et voix à ces Américains pris entre Résistance et collaboration. Une Amérique jusqu’alors inconnue sous l’Occupation.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Gruber, Lilli

Journaliste italienne, ancienne présentatirce du journal télévisé de la Rai Uno, Lilli Gruber est l’auteur d’un best-seller, publié en 2003 chez Rizzoli, où elle raconte ses « Jours à Bagdad ». Élue députée européenne en juin 2004, elle est présidente de la délégation du Parlement européen pour les relations avec les États du Golfe et membre de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures.

L’autre Islam
Janvier 2005

L'autre Islam Au coeur de l'univers chiite_small
L’autre Islam
Au coeur de l’univers chiite

Lilli Gruber

Date de parution : Janvier 2005
Nombre de pages : 350
ISBN-13: 978-2915134148
Prix : 22 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Lilli Gruber, la nouvelle coqueluche de la politique italienne, « tombeuse » de Berlusconi, vient d’être élue au Parlement européen en juin 2004. Présentatrice vedette du journal télévisé de la Rai Uno et journaliste préférée des Italiens, elle a été le témoin, pendant plus de vingt ans, des événements qui ont ébranlé le monde � de la chute du mur de Berlin aux bombardements de Sarajevo, de la destruction de Beyrouth à la prise du pouvoir de Khomeyni à Téhéran, de Jérusalem à New York. Aujourd’hui, c�est à Bagdad, un an après l�entrée des troupes américaines dans la la capitale irakienne, qu�elle revient. Attentats, prises d�otages, tortures, décapitations… Lilli Gruber raconte l�effroyable chaos de ce pays en ruines. Au cours de ce périple, elle a cherché à découvrir la face cachée de cet « autre islam », celui des chiites qui, bien que majoritaires en Irak, furent persécutés par Saddam Hussein. Faut-il avoir peur du pouvoir chiite ? Quelles sont les nouvelles frontières de l�intégrisme religieux ? Pour répondre à ces questions, Lilli Gruber a rencontré de nombreuses personnalités � de la haute autorité religieuse au… chauffeur de taxi�, et visité plusieurs mosquées et écoles coraniques, dont celles de Nadjaf, le « Vatican » des chiites. Ce récit haletant, captivant, est indispensable pour comprendre comment les chiites, demain, vont gouverner la région.

Halévy, Marc

Né à Bruxelles en 1953, Marc Halévy,  physicien et philosophe français, a travaillé durant deux décennies dans l’équipe du Prix Nobel llya Prigogine. L’ouvrage de ce passionné de philosophie et d’histoire des religions réussit une éblouissante synthèse de cette double formation.

Éloge des esprits libres

De Lao-Tseu à Nietzsche

Marc Halévy

couv1elogeespritlibre

Date de parution : Avril 2014
Nombre de pages :
ISBN: 9782915134728
Prix : 17 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

La philosophie n’est pas une matière abstraite et rébarbative.

C’est un art de penser au service d’un art de vivre. Conçu par un esprit libre, qui pense librement. Au delà du conditionnement du passé et de l’ADN idéologique. Penser librement, c’est le cas de ces deux philosophes, Lao-Tseu et Nietzsche. Pour Lao-Tseu, il s’agit d’assumer la loi du Tao: construire sa propre vie, en harmonie avec la grande vie du Cosmos. Pour Nietzsche, le but ultime est d’accepter son  propre destin. Afin d’accomplir librement tous les possibles qu’il recèle. Unis au-delà des siècles par la même volonté de substituer à la possession des choses la richesse de l’être et l’espérance de devenir, peut-être, des « flèches vers le surhumain », ces deux esprits libres déchirent le décor du banal quotidien et nous ouvrent la voie.

 

                                                         VOIR LA REVUE DE PRESSE

                                                       

Acheter l’ouvrage

Hitchens, Christopher

Écrivain et journaliste d’origine anglaise, il est né à Portsmouth, en 1949. Diplômé en philosophie, sciences politiques et sciences économiques du Balliol College d’Oxford cet anglo-américain  a été est successivement rédacteur et critique littéraire pour des journaux prestigieux comme The Atlantic Monthly, Vanity Fair, Slate, World Affairs ou The Nation. Volontiers qualifié d’« électron libre », il est notamment l’auteur à succès d’un best-seller sur Mère Teresa, publié chez Verso en 1995 et d’un ouvrage intitulé Dieu n’est pas grand, sur l’athéisme et la nature des religions en 2007. En 2010, frappé par la maladie il a voulu faire de sa mort une oeuvre: Vivre en mourant, ultime geste romanesque avant de s’éteindre le 15 décembre 2011 à Houston.

Lettres à un jeune rebelle
Mai 2002

Lettres à un jeune rebelle_small
Lettres à un jeune rebelle
Christopher Hitchens
Préface de Christopher Hitchens

Date de parution : Mai 2002
Nombre de pages : 157
Dimensions du produit: 20 x 13 x 2 cm
ISBN-13: 978-2951659704
Prix : 13,90 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

« La plupart des gens cherchent avant tout la sécurité et l’approbation générale. Il ne faut ni s’en étonner ni juger leurs ambitions intrinsèquement condamnables. Cela dit, on a toujours vu surgir des personnalités qui, d’une manière ou d’une autre, se sentaient à part. Je ne crois pas exagérer en déclarant que l’humanité leur doit énormément, qu’elle soit prête ou non à reconnaître sa dette. Ne t’attends surtout pas à des remerciements. Personne ne prétend qu’une vie d’opposant soit de tout repos. »
Sur le modèle des célèbres Lettres à un jeune poète, de Rainer Maria Rilke, Christopher Hitchens nous adresse ces dix-huit Lettres à un jeune rebelle. Un récit épistolaire à l’attention des jeunes générations pour qui la dissidence doit redevenir une vertu, une philosophie optimiste de la vie. L’esprit de contradiction, seul, est capable de faire progresser la démocratie contre les idées reçues. Preuves à l’appui, l’auteur de ces lettres explore avec brio le registre de l’anticonformisme et en salue les maîtres tels que Freud, Zola, Vaclav Havel, Salman Rushdie…
Un essai sur le fil du rasoir. Nul autre que Christopher Hitchens, avec l’impertinence qui l’a rendu célèbre, ne pouvait mieux lancer la polémique !

Les crimes de monsieur Kissinger
Avril 2001

Les crimes de monsieur Kissinger_small
Les crimes de monsieur Kissinger
Christopher Hitchens
Préface de Laurent Joffrin

Date de parution : Avril 2001
Nombre de pages : 210
Dimensions du produit: 20 x 13 x 2 cm
ISBN-13: 978-2951659704
Prix : 15,09 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Henry Kissinger doit-il être déféré devant le Tribunal international de La Haye pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité, et pour conspiration impliquant le meurtre, l’enlèvement et la torture ? Oui, répond clairement l’écrivain journaliste essayiste anglais Christopher Hitchens, à travers une enquête serrée, fondée sur des documents secrets, et récemment déclassifiés par les autorités américaines. On apprend comment le Prix Nobel de la paix 1973 a cyniquement organisé les bombardements de populations civiles au Laos et au Cambodge, comment il a fait assassiner le général chilien Schneider pour tenter de barrer la route à Allende, comment il a installé le général Pinochet, comment il a soutenu secrètement la tentative d’assassinat de Mgr Makarios à Chypre, comment il a ruiné l’expérience d’un régime démocratique au Bangladesh.

En fait, ce livre montre, d’une manière exceptionnelle et précise, comment un pouvoir démocratique comme celui des Etats-Unis peut organiser des crimes à l’échelle mondiale, et révèle également les vraies motivations d’Henry Kissinger : cynisme, argent, pouvoir…

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Julliard, Jacques

Historien, directeur délégué de la rédaction du Nouvel Observateur, il est l’auteur de nombreux ouvrages historiques et politiques, parmi lesquels Autonomie ouvrière. Ce fascisme qui vient. La Faute aux élites, L’Année des fantômes, Rupture dans la civilisation et Le Choix de Pascal.

Que sont les grands hommes devenus ?
Avril 2004

Que sont les grands hommes devenus_small
Que sont les grands hommes devenus ?
Jacques Julliard

Date de parution : Avril 2004
Nombre de pages : 160
ISBN-13: 978-2915134100
Prix : 12 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

La vie publique a toujours été organisée autour de personnalités phares : héros, grands hommes, stars. Pourtant, le contenu et la signification de ces trois notions ont évolué selon les époques. L’Antiquité classique et les périodes anciennes ont connu les héros, qui sont presque toujours des chefs de guerre, à l’image d’Alexandre ou de César. Le XVIIIe siècle et la Révolution française ont substitué à cette conception « héroïque » de la vie publique le culte des grands hommes, symbolisé par le Panthéon. Aux soldats succèdent les poètes, écrivains, savants, hommes d’État qui sont les gloires de l’école républicaine.
Aujourd’hui, les grands hommes ont cessé de jouer le rôle organisateur du lien social qui fut le leur dans le passé. Notre époque audiovisuelle ne connaît plus que des stars.
La différence ? Les héros et les grands hommes tirent le citoyen vers le haut ; à l’inverse, la star s’efforce de rejoindre l’homme de la rue dans sa banalité. Il n’y a pas de grand homme pour sa cuisinière ; mais la star se fait photographier en train de faire la cuisine.
Au-delà de cette distinction fondamentale, ce livre est une réflexion d’ensemble sur le pouvoir « charismatique ». Nourri d’exemples empruntés à l’époque contemporaine, de Charles de Gaulle à Churchill, mais aussi à Saddam Hussein, Jacques Julliard propose ici une grille de lecture originale de notre modernité.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Kaplan, Lawrence F.

Rédacteur en chef chargé de la politique étrangère américaine du journal The New Republic, Lawrence F. Kaplan, 31 ans, est diplômé de la Columbia University et d’Oxford. Il collabore régulièrement au Wall Street Journal, au Weekly Standard et au Washington Post.

Notre route commence à Bagdad
Mai 2003

Notre route commence à Bagdad_small
Notre route commence à Bagdad
par les faucons de la Maison-Blanche
William Kristol Lawrence F. Kaplan
Préface de François Heisbourg

Date de parution : Mai 2003
Nombre de pages : 179
ISBN-13: 978-2915134049
Prix : 14,80 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Comment les connaître, comment les comprendre, pourquoi les aimer ?
Tout, peut-on croire, a été écrit sur les Anglais, depuis André Maurois en passant par les Carnets du major Thompson de Pierre Daninos. Tout, sauf ce portrait intime, écrit de l’intérieur par Jeremy Paxman, le journaliste britannique le plus célèbre du Royaume-Uni. Décalé, subtil et incisif, Jeremy Paxman a accompli un travail minutieux et plein d’esprit pour décrypter la mystérieuse « British touch » et séparer le mythe de la réalité. L’Empire, les Français, le cinéma, la littérature, le foot, la femme anglaise, l’heure du thé, la politique, l’alcool, la religion… Loin des clichés éculés, tout est passé au crible, des sujets les plus sérieux aux histoires les plus cocasses.
« Qu’y a-t-il derrière leur passion pour les jeux de hasard ? À partir de quoi ont-ils développé leur très particulière approche de la sexualité et de l’alimentation ? Où ont-ils puisé leur remarquable aptitude à l’hypocrisie ? »
Souvent excentriques, les Anglais restent pourtant les maîtres du savoir-vivre. Que pensent-ils d’eux-mêmes ? Le célèbre journaliste signe ici un récit sans pitié, pour le plus grand plaisir du lecteur. Apparemment, les Anglais s’y sont pleinement retrouvés, qui ont fait du portrait-miroir de Jeremy Paxman un best-seller. Leurs voisins Français gagneront beaucoup à lire cet ouvrage de référence.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Kristol, William

Directeur de l’hebdomadaire conservateur The Weekly Standard et analyste politique pour la chaîne de télévision Fox News, William Kristol, 50 ans, incarne l’âme de la droite fondée par son père, Irving. Diplômé de Harvard, il fut le directeur de cabinet de Dan Quayle, vice-président de Bush père. Il vit à Washington et anime, avec Robert Kagan, le think tank « Projet pour un nouveau siècle américain ».

Notre route commence à Bagdad
Mai 2003

Kupchan, Charles A.

Expert au Council on Foreign Relations et professeur à l’université Georgetown, Charles A. Kupchan, quarante-quatre ans, est un des meilleurs géopolitologues américains. Diplômé de Harvard et ancien conseiller de Bill Clinton, il a publié un grand nombre d’ouvrages consacrés à la politique extérieure américaine. Il vit à Washington.

Comment l’Europe va sauver l’Amérique
Septembre 2004

Comment l'Europe va sauver l'Amérique_small
Comment l’Europe va sauver l’Amérique
Charles A. Kupchan

Date de parution : Septembre 2004
Nombre de pages : 434
ISBN-13: 978-2915134056
Prix : 23 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Contre tous les pronostics, le salut de l’Amérique viendra d’une Europe politique capable d’affirmer ses valeurs et de défendre ses intérêts dans un monde complexe et instable. Comme l’Empire romain en son temps, l’Amérique résiste. Irritée par les progrès d’une construction européenne qu’elle ne maîtrise plus, elle se mobilise plus que jamais pour diviser l’Europe. Diviser pour mieux régner, mais jusqu’à quand ?
Le déclin de l’Amérique est inéluctable et imminent. La relève ne viendra ni de la Chine, ni de l’Islam, mais de l’Europe et des Européens. À l’heure où les États-Unis sont à l’apogée de leur puissance économique, politique et militaire, Charles A. Kupchan, ancien conseiller pour la politique étrangère de Bill Clinton, identifie les premiers signes d’une Amérique qui se lézarde de l’intérieur ; ses valeurs sont contestées et sa politique, rejetée. La guerre en Irak ne fait qu’accélérer un processus irréversible qui défie les canons traditionnels de la puissance.

Lapeyre, Bénédicte

Professeur en Relations internationales et diplomatiques au Collège d’Europe à Bruges. Elle a enseigné le français à la Commission de l’Union européenne pendant vingt ans et publié de nombreux ouvrages sur les techniques de communication, traduits en plusieurs langues. Elle est aussi l’auteur d’un essai sur la diversité culturelle européenne et l’origine de nos comportements.

10 Conseils utiles aux futurs dictateurs
Mars 2012

10 Conseils utiles aux futurs dictateurs_small
10 Conseils utiles aux futurs dictateurs
Bien choisir sa femme, ses amis, ses ennemis…

Bénédicte Lapeyre

Date de parution : Mars 2012
Nombre de pages : 126
ISBN-13: 978-2915134599
Prix : 11,50 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Comment les dictatures naissent-elles et pourquoi tombent-elles ?

Porté au pouvoir par les urnes ou par les armes, celui qui réunit dans ses mains l’ensemble des leviers de l’État finit par en abuser. Ce petit livre, écrit à l’aube des révolutions arabes, analyse avec un brin d’humour et de légèreté l’ascension et la chute des despotes à travers l’histoire. Les premiers pas, le choix d’une épouse, des amis, des ennemis, bien souvent aussi de l’ennemi providentiel qui cristallisera les mécontentements, représentent autant de passages obligés qui feront d’un chef un bon chef ou un tyran.

Une fois au faîte de sa gloire, le dictateur n’a plus qu’une obsession : tenir. Loin de songer à préparer sa succession et à quitter le pouvoir, il s’engage alors dans une spirale de violence et d’aveuglement.

Avec un peu sagesse et de modération, tout cela peut être évité…

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Lapham, Lewis

Journaliste américain, il vit à New York. Directeur de la rédaction de Harper’s Magazine, il est l’un des plus brillants écrivains et intellectuels de sa génération. D’une remarquable lucidité et d’un humour décapant, il s’inscrit, selon le célèbre mensuel Vanity Fair, « dans la tradition de Marc Twain ». Il est l’auteur de la Montagne des vanités, les secrets de Davos, publié en France en janvier 2000.

Le Djihad américain
Septembre 2002

Le Djihad américain_small
Le Djihad américain
Lewis Lapham
Préface de Laurent Joffrin

Date de parution : Septembre 2002
Nombre de pages : 204
Dimensions du produit: 20 x 13 x 2 cm
ISBN-13: 978-2951659704
Prix : 14,90 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

La Constitution américaine a été rédigée avec Dieu, la nation américaine s’est bâtie grâce à Dieu, les présidents américains sont les fils de Dieu : l’Amérique n’a pas de roi, mais elle a Dieu.
Dans cet essai à contre-courant, Lewis Lapham raconte l’histoire des États-Unis à travers Dieu et le fait religieux. Illustré par ses chroniques publiées depuis le 11 septembre dans Harper’s Magazine, ce livre décrypte, avec le recul nécessaire à l’analyse, le discours quasi sacré de l’Amérique de l’après-11 septembre. Un patriotisme religieux qui réduit la liberté d’expression à sa portion congrue pour faire front contre l’ennemi.
Troublante similitude entre le discours de George W. Bush et celui du pape Urbain II en 1095, appelant les armées chrétiennes à la croisade contre l’islam. Comme le djihad islamique contre le capitalisme occidental, le nouveau djihad américain contre le terrorisme ne pourra jamais être gagné ou perdu. C’est un combat sans fin et sans valeur.
Les opinions impopulaires n’ont guère l’occasion de s’exprimer dans les médias officiels américains, et les voix de l’opposition sont fort peu nombreuses depuis l’attentat du World Trade Center. Lewis Lapham fait figure d’exception.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

L’Amérique bâillonnée
Mai 2004

L'Amérique bâillonnée_small
L’Amérique bâillonnée
Lewis Lapham

Date de parution : Mai 2004
Nombre de pages : 182
ISBN-13: 978-2915134094
Prix : 15 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

« L’idée et la pratique de la démocratie sont si étrangères à la plupart des journalistes américains que, le soir où les votes furent décomptés en Floride, lors de la dernière élection présidentielle, les présentateurs ressemblaient à des poissons dans un aquarium. Leur bouche s’ouvrait et se fermait ; ils nageaient dans leur habitacle dernier cri, les cartes bleues et rouges étaient aussi colorées que de petits récifs coralliens. »

Le but de l’administration Bush n’est pas de défendre le citoyen américain contre un ennemi extérieur, mais de protéger l’oligarchie américaine contre la démocratie.
Jamais, affirme Lewis Lapham, les voix de la contestation ont été à ce point exclues du débat : elles sont réduites au silence, marginalisées, criminalisées par un pouvoir qui méprise les libertés civiles et par un système médiatique voué au seul culte du profit. Pour Lewis Lapham, parce qu’il n’y a pas de démocratie sans contestation, l’Amérique traverse aujourd’hui la plus grave crise de son histoire.
Dans cet essai talentueux à contre-courant, le célèbre polémiste dresse un plaidoyer sans concession pour le retour aux vraies valeurs de l’Amérique, celles d’une démocratie désordonnée, bruyante et protestataire.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Mandelbaum, Michael

est professeur en politique étrangère américaine à la Johns Hopkins School of Advanced International Studies (SAIS) à Washington. Il a écrit une douzaine d’ouvrages sur la politique étrangère américaine, parmi lesquels figure The Ideas That Conquered the World.

Back in the USA
Octobre 2012

Back in the USA_small
Back in the USA
Quand l’amérique se réinvente

Thomas Friedman Michael Mandelbaum

Date de parution : Octobre 2012
Nombre de pages : 327
ISBN-13: 978-2915134643
Prix : 22 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Présentation

Adhérons-nous à l’idée, de plus en plus répandue dans certains milieux, que le XIXème siècle appartenait à la Grande-Bretagne, que l’Amérique domina le XXème siècle, et que la Chine régnera sur le XXIème – et qu’il suffit de voler de Tianjin ou Shanghai à Washington et de prendre le métro pour le constater ? Non. Nous ne sommes pas pessimistes sur l’Amérique et son avenir. Nous sommes optimistes – et contrariés. Optimistes parce que la société américaine, avec son esprit de liberté, sa diversité d’opinions et ses talents, la flexibilité de son économie, son éthique du travail et son penchant pour l’innovation, est en fait idéalement équipée pour prospérer dans ce monde plein de défis. Optimistes parce que le système politique et économique américain, quand il fonctionne correctement, sait exploiter les talents et l’énergie nécessaires pour relever ces défis. Optimistes parce que les Américains ont toujours su réaliser ensemble de grandes et difficiles entreprises. Optimistes enfin parce que nos réalisations passées nous donnent d’amples motifs de croire que nous serons capables de surmonter nos difficultés actuelles. Mais c’est aussi ce qui nous contrarie. Cet optimisme et ce pessimisme quant à notre avenir ne doivent pas seulement reposer sur un passé glorieux et notre capacité passée à réaliser de grandes choses. Ils doivent aussi dépendre de notre volonté à en créer de nouvelles.

Les auteurs

Thomas Friedman, éditorialiste le plus influent du New York Times, est l’auteur de cinq best-sellers au nombre desquels on compte From Beiruit to Jerusalem (FSG, 1989), The Lexus and the Olive Tree : Understanding the Globalisation (1999), Paix des peuples, Guerre des nations (Denoël, 2003), et La terre est plate, une brève histoire du XXIe siècle (Saint-Simon, 2006), vendu à près de 4 millions d’exemplaires. Il a remporté le prix Pulitzer à trois reprises. A 58 ans, il vit aujourd’hui près de Washington avec sa femme et ses deux enfants. Michael Mandelbaum est professeur en politique étrangère américaine à la Johns Hopkins School of Advanced International Studies (SAIS) à Washington. Il a écrit une douzaine d’ouvrages sur la politique étrangère américaine, parmi lesquels figure The Ideas That Conquered the World.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Matussek, Matthias

Nous les Allemands
Juillet 2007

Nous les Allemands_small
Nous les Allemands
Vous pouvez nous aimer

Matthias Matussek

Date de parution : Juillet 2007
Nombre de pages : 360
ISBN-13: 978-2915134308
Prix : 24 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Que connaissons-nous des Allemands, de leur identité, de leur culture ? Peu de choses. Cette question n’a jamais cessé de hanter les Allemands eux-mêmes. Depuis la chute du Mur en 1989 et la réunification de 1990, l’Allemagne s’interroge sur son passé, mais aussi sur son devenir : sur quelles bases reconstruire un pays dont la population a été rigoureusement scindée pendant quatre décennies ? Comment vivre en démocrates avec le souvenir de la Gestapo et de la Stasi ? Comment assumer le passé pour vivre le futur ?

Matthias Matussek nous présente son pays à travers un parcours intimiste, des héros et poètes fondateurs aux personnalités contemporaines (intellectuels, artistes, people), en passant par le Berlin branché et les villes que l’histoire a rendues fantômes.

Se dessine en mosaïque un pays jeune, entreprenant, en pleine mutation politique et intellectuelle, profondément démocratique, qui ne renie en rien ses fautes mais ne voit plus aucune raison de les porter comme des boulets.

L’auteur brosse un tableau féroce, drôle et polémique d’une Allemagne pleine d’énergie et de couleurs, d’une Allemagne qu’on aurait de nouveau follement envie d’aimer.

« On n’a sans doute jamais vu tourner à aussi haut régime, en Allemagne, pareille combinaison de reportage et de grand comique. Un plaisir sans égal. » Alexander Gorkow, Süddeutsche Zeitung.

« Heinrich Heine est le modèle de l’auteur, et sa proximité dans quelques passages est l’une des beautés du livre. Mais il y a encore plus beau que cela : le goût de Matussek pour la polémique et le politiquement incorrect. » Michael Naumann, Die Zeit.

« C’est un livre comme en aurait écrit aujourd’hui Heinrich Heine, le poète de la Lorelei. » Franz-Joseph Wagner, Bild.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Mencken, Henry Louis

Henry Louis mencken (1880-1956) est l’une des figures de proue de la presse et des lettres américaines du xxe siècle.

Comment peut-on être américain ?
Octobre 2004

Comment peut-on être américain_small
Comment peut-on être américain ?
Henry Louis Mencken
Préface de Bernard Géniès

Date de parution : Octobre 2004
Nombre de pages : 96
ISBN-13: 978-2915134131
Prix : 10 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Comment peut-on être américain aujourd’hui ? C’est à cette question plus brûlante que jamais que répond le cri d’Henry Louis Mencken en… 1922. Journaliste, essayiste, critique littéraire, Mencken a marqué de son empreinte l’Amérique du XXe siècle. Sa prose est mordante et puissante. Sans démagogie, avec la provocation d’un grand polémiste et la lucidité du journaliste, Mencken dénonce, dans le contexte des années 1920, une Amérique repliée sur elle-même, aux antipodes des pères fondateurs, dominée par le cynisme d’une classe dirigeante qui utilise la peur pour manipuler l’opinion. Dans cet essai inédit en France, un classique outre-Atlantique, Mencken fustige un paradis grotesque dirigé par une « dynastie de clowns » : gouvernement « ignorant, corrompu », justice « malhonnête, inéquitable », politique étrangère « hypocrite, indigne ». Personne ne sort indemne de ce réquisitoire, pas même le peuple américain, « troupeau timoré et pleurnichard ». Rien de tel que ce texte au vitriol et d’une incroyable modernité pour comprendre les ressorts profonds de l’Amérique.

Miller, Arthur

Arthur Miller, né à New York en 1915, est l’un des plus importants dramaturges et intellectuels américains du XXe siècle. Il est l’auteur, notamment, de Mort d’un commis voyageur, qui lui a valu le prix Pulitzer en 1949, et des Sorcières de Salem. Dans cet essai inédit, qui vient de paraître aux États-Unis, Arthur Miller se saisit avec talent et humour du « jeu » d’acteur de ces comédiens qui nous gouvernent. À défaut de les diriger, il les démasque !

Ces comédiens qui nous gouvernent
Mars 2002

Ces comédiens qui nous gouvernent_small
Ces comédiens qui nous gouvernent
Arthur Miller
Préface de Jean Daniel

Date de parution : Mars 2002
Nombre de pages : 89
Dimensions du produit: 20 x 13 x 2 cm
ISBN-13: 978-2951659704
Prix : 15,09 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

« L’ÊTRE HUMAIN A DU MAL À SUPPORTER LA RÉALITÉ, DIRAIT LE POÈTE, ET L’ART DE LA POLITIQUE EN EST LA MEILLEURE PREUVE. »

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Miller, John J.

John J. Miller, journaliste polémiste américain, est le correspondant à Washington pour la politique intérieure du magazine National Review. Il écrit régulièrement pour le New York Times, le Wall Street Journal, le Reader’s Digest, The New Republic, le Boston Globe, le New York Post et le New Criterio.

Maudits Français !
Juin 2005

Maudits Français_small
Maudits Français !
Trois siècles de relations tumultueuses entre la France et l’Amérique

John J. Miller Mark Molesky

Date de parution : Juin 2005
Nombre de pages : 336
ISBN-13: 978-2915134209
Prix : 22 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Comment l’Amérique voit vraiment la France

Les mauvaises relations franco-américaines relèvent-elles du malentendu ou du désastre historique ? John J. Miller, journaliste à la National Review, et Mark Molesky, docteur en histoire de l’université de Harvard et maître de conférences à l’université de Seton Hall, sont formels : la France est l’ennemie de toujours de l’Amérique.
Leur relation détestable, qui a connu son apogée pendant la crise irakienne, date d’avant la guerre d’Indépendance avec l’encouragement aux soulèvements indiens. Elle se poursuit avec la tentative de Napoléon III d’instaurer au Mexique un régime déstabilisant pour la jeune démocratie voisine. On la mesure tout au long de l’histoire avec le soutien de la France aux despotes hostiles à l’Amérique, formés pour certains dans les meilleures universités françaises.
Pris très au sérieux outre-Atlantique, où il a connu un succès retentissant, ce pamphlet, publié par la prestigieuse maison d’édition Doubleday, reprend les idées les plus extrêmes des néoconservateurs américains : hostilité à la Révolution française, une des plus sanglantes de l’histoire, négation de la Résistance, réduite à un groupuscule d’aventuriers à la solde du communisme, rejet du général De Gaulle, « antiaméricain primaire », et de son disciple, Jacques Chirac.
Partiale, polémique, politique, cette histoire tumultueuse de deux siècles et demi d’amour-haine a fait un triomphe aux États-Unis. Elle éclaire aussi d’un jour nouveau les sentiments de nos « meilleurs amis ».

« Cette version américaine de ce que j’ai appelé naguère l’“idéologie française” me renforce dans l’idée qu’il y a une urgence et une seule : renouer le lien brisé et, par-delà nos deux chauvinismes, reprendre le dialogue des esprits. »

Bernard-Henri Lévy, The New York Times

« Les auteurs, John J. Miller et Mark Molesky, sont universitaires, jeunes, beaux, brillants, rebelles… et ils votent Bush ! »

Jean Daniel, Le Nouvel Observateur

Mlodinow, Leonard

Membre de la Société américaine de physique. Il a soutenu de nombreux travaux à l’université de Berkeley et a longtemps enseigné la physique à l’Institut technologique de Californie. Il a été l’un des artisans du développement des cédéroms pour enfants chez Disney et a participé pendant plusieurs années à l’écriture de scénarios de séries télévisées telles que Star Trek : The Next Generation et Mac Gyver. Aujourd’hui, il est vice-président d’une start-up aux États-Unis. Il vit à New York.

Dans l’œil du compas
Novembre 2002

Dans l'œil du compas_small
Dans l’œil du compas
La géométrie d’Euclide à Einstein

Leonard Mlodinow

Date de parution : Novembre 2002
Nombre de pages : 310
ISBN-13: 978-2951659780
Prix : 21,95 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

II existe déjà La vie rêvée des maths, de David Berlinski…
Voici enfin, grâce à Léonard Mlodinow, le premier livre lumineux sur la géométrie et son histoire. Quel est notre rapport au temps, à l’espace ? Sommes-nous capables d’expliquer les phénomènes les plus anodins que nous côtoyons quotidiennement, la gravité, la vitesse, l’univers, en bref, tout ce qui rend possible notre civilisation moderne ?
L’auteur commence avec Euclide et nous entraîne dans la fabuleuse histoire de la géométrie. Les trajectoires sont multiples et les destins se croisent, de Descartes à Einstein.
Peu de temps suffira au lecteur pour s’exclamer « Eurêka ! » tant les exemples concrets choisis par Mlodinow rendent la
lecture stimulante. Et nul besoin d’être le premier de la classe !
Avec Dans l’œil du compas, Leonard Mlodinow atteint sa cible, en rendant limpides les concepts et les théories les plus complexes et les plus révolutionnaires.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Molesky, Mark

Docteur en histoire de l’université de Harvard, où il a également enseigné, Mark Molesky est maître de conférences à l’université Seton Hall.

Maudits Français !
Juin 2005

Maudits Français_small
Maudits Français !
Trois siècles de relations tumultueuses entre la France et l’Amérique

John J. Miller Mark Molesky

Date de parution : Juin 2005
Nombre de pages : 336
ISBN-13: 978-2915134209
Prix : 22 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Comment l’Amérique voit vraiment la France

Les mauvaises relations franco-américaines relèvent-elles du malentendu ou du désastre historique ? John J. Miller, journaliste à la National Review, et Mark Molesky, docteur en histoire de l’université de Harvard et maître de conférences à l’université de Seton Hall, sont formels : la France est l’ennemie de toujours de l’Amérique.
Leur relation détestable, qui a connu son apogée pendant la crise irakienne, date d’avant la guerre d’Indépendance avec l’encouragement aux soulèvements indiens. Elle se poursuit avec la tentative de Napoléon III d’instaurer au Mexique un régime déstabilisant pour la jeune démocratie voisine. On la mesure tout au long de l’histoire avec le soutien de la France aux despotes hostiles à l’Amérique, formés pour certains dans les meilleures universités françaises.
Pris très au sérieux outre-Atlantique, où il a connu un succès retentissant, ce pamphlet, publié par la prestigieuse maison d’édition Doubleday, reprend les idées les plus extrêmes des néoconservateurs américains : hostilité à la Révolution française, une des plus sanglantes de l’histoire, négation de la Résistance, réduite à un groupuscule d’aventuriers à la solde du communisme, rejet du général De Gaulle, « antiaméricain primaire », et de son disciple, Jacques Chirac.
Partiale, polémique, politique, cette histoire tumultueuse de deux siècles et demi d’amour-haine a fait un triomphe aux États-Unis. Elle éclaire aussi d’un jour nouveau les sentiments de nos « meilleurs amis ».

« Cette version américaine de ce que j’ai appelé naguère l’“idéologie française” me renforce dans l’idée qu’il y a une urgence et une seule : renouer le lien brisé et, par-delà nos deux chauvinismes, reprendre le dialogue des esprits. »

Bernard-Henri Lévy, The New York Times

« Les auteurs, John J. Miller et Mark Molesky, sont universitaires, jeunes, beaux, brillants, rebelles… et ils votent Bush ! »

Jean Daniel, Le Nouvel Observateur

Moussa, Pierre

Pierre Moussa, ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé des lettres devenu inspecteur des finances, a dirigé le département Afrique de la Banque mondiale puis présidé le groupe Paribas. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont Notre aventure humaine (Grasset, 2005). Il préside depuis 1999 la Fondation pour l’entreprise africaine.

Les 25 empires du désert
Mars 2011

Les 25 empires du désert_small
Les 25 empires du désert
Une histoire du Proche et Moyen Orient. Pour mieux comprendre aujourd’hui les convulsions du monde arabe

Pierre Moussa

Date de parution : Mars 2011
Nombre de pages : 351
ISBN-13: 978-2915134520
Prix : 19 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

C’est ici que commence notre histoire. Ici : dans ce « Proche et Moyen Orient », qui s’étend de l’Iran à la Grèce et où, vraisemblablement, furent inventés l’agriculture, l’élevage, la ville, l’écriture, la métallurgie. Et, plus tard, le monothéisme, l’alphabet et la démocratie. Tout ce qui fonde notre civilisation. Passionné d’histoire, le grand financier Pierre Moussa embrasse ici 100 000 ans d’histoire : de l’arrivée de l’Homo sapiens sur les rives de la Méditerranée aux dernières convulsions d’un monde perpétuellement instable. Les guerres et les invasions, mais aussi l’enjeu pétrolier, l’influence des États-Unis hier et, demain, de la Chine, l’interminable conflit entre Israël et ses voisins arabes et, soudain, au début de cette année 2011, l’improbable irruption d’une vague démocratique qui menace d’emporter des pouvoirs qu’on croyait inamovibles… Un survol nécessaire pour comprendre ce qui se joue là : l’avenir de cet Orient si proche est aussi le nôtre.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Myers, Bryan Reynolds

B.R. Myers est né en 1963 dans le New Jersey et a grandi aux Bermudes, en Afrique du Sud et en Allemagne. Docteur en études nord-coréennes de l’université de Tübingen, en Allemagne, il vit en Corée du Sud, où il dirige le Département d’études internationales de l’université Dongseo. Il collabore à la revue The Atlantic et écrit régulièrement sur la Corée du Nord dans le New York Times et le Wall Street Journal.

La race des purs
Avril 2011

La race des purs_small
La race des purs
Comment les Nord-Coréens se voient

Bryan Reynolds Myers

Date de parution : Avril 2011
Nombre de pages : 171
ISBN-13: 978-2915134513
Prix : 19,50 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

À quoi les Nord-Coréens croient-ils vraiment ? Comment se voient-ils et voient-ils le monde qui les entoure ? Ces questions, rarement posées, sont centrales pour qui veut comprendre les ressorts du régime le plus inquiétant et le plus énigmatique de la planète. Avec cet ouvrage, B.R. Myers, spécialiste de la Corée du Nord, offre la première étude approfondie de l’idéologie nord-coréenne : le peuple coréen est trop pur et trop vertueux pour survivre dans ce monde malfaisant sans la protection de son chef vénéré. S’appuyant sur une impressionnante documentation, l’auteur décrypte l’obsédante propagande gouvernementale – y compris films, romans populaires et chansons – et démonte un à un les mythes officiels. Le portrait qui en ressort est très éloigné des clichés en usage en Occident. Au moment où Pyongyang en appelle à la « vengeance du sang » contre les « chacals yankees », l’analyse inédite de Myers ne pouvait mieux tomber.

Nichols, John

Journaliste politique américain, il a couvert quatre élections présidentielles aux États-Unis et interviewé plusieurs fois Bill Clinton et George W. Bush. Collaborateur régulier du New York Times et du Chicago Tribune et correspondant à Washington du Nation, il dirige le mouvement Free Press pour la réforme des médias.

Le vice au pouvoir
Février 2005

Le vice au pouvoir - La biographie de Dick Cheney_small
Le vice au pouvoir
La biographie de Dick Cheney

John Nichols

Date de parution : Février 2005
Nombre de pages : 238
ISBN-13: 978-2915134179
Prix : 18 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Les Américains ont voté pour George W. Bush, mais c’est Dick Cheney qu’ils ont réélu. Jamais, dans l’histoire des États-Unis, un vice-président n’aura été aussi puissant. L’éminence grise de « W » est animée par une ambition dévorante. Entré en politique sur les traces de Donald Rumsfeld dont il a été le jeune assistant, ce travailleur infatigable a gravi une à une les marches du pouvoir. Affirmant sans complexes ses choix résolument conservateurs, l’ami de Paul Wolfowitz s’est rallié aux républicains les plus bellicistes, ouvrant la voie aux ambitions impériales des néo-conservateurs. Discrètement, il saura s’imposer comme l’homme à tout faire du parti républicain, puis de la Maison-Blanche, où il a servi pas moins de quatre présidents, dont Bush père.
Homme de l’ombre, Cheney intrigue et son parcours dérange. Ancien secrétaire à la Défense, ex-P.-D.G. du puissant groupe d’ingénierie Halliburton, très lié – trop ? – aux milieux pétroliers, il maîtrise toutes les facettes du complexe militaro-industriel qui gouverne les États-Unis depuis plus de cinquante ans. Plusieurs fois mis en cause dans des dossiers compromettants, il a cependant toujours su rebondir et reste aujourd’hui l’homme fort de l’Amérique.
Qui se cache derrière le marionnettiste de George W. Bush ? John Nichols dévoile la face cachée du vrai président des États-Unis. Plus qu’une simple biographie, ce livre est une enquête inédite sur un intouchable manipulateur.
« La première biographie non autorisée d’un vice-président très puissant, extrêmement secret et de plus en plus controversé. » Jean-Gabriel Fredet, le Nouvel Observateur

Paxman, Jeremy

Né dans le Yorkshire en 1950, Jeremy Paxman vit à Londres. Diplômé de Cambridge, il a débuté sa brillante carrière journalistique comme correspondant à l’étranger de Panorama et de Tonight, avant de rejoindre la BBC en 1988. Auteur de plusieurs livres à succès, il est respecté par ses pairs et redouté par ses invités. Il présente le Newsnight, le grand rendez-vous d’information de la BBC 2.

Les Anglais
Mai 2003

Les Anglais Portrait d'un peuple_small
Les Anglais Portrait d’un peuple
Jeremy Paxman
Préface de Theodore Zeldin

Date de parution : Mai 2003
Nombre de pages : 250
ISBN-13: 978-2915134032
Prix : 19,90 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Comment les connaître, comment les comprendre, pourquoi les aimer ?
Tout, peut-on croire, a été écrit sur les Anglais, depuis André Maurois en passant par les Carnets du major Thompson de Pierre Daninos. Tout, sauf ce portrait intime, écrit de l’intérieur par Jeremy Paxman, le journaliste britannique le plus célèbre du Royaume-Uni. Décalé, subtil et incisif, Jeremy Paxman a accompli un travail minutieux et plein d’esprit pour décrypter la mystérieuse « British touch » et séparer le mythe de la réalité. L’Empire, les Français, le cinéma, la littérature, le foot, la femme anglaise, l’heure du thé, la politique, l’alcool, la religion… Loin des clichés éculés, tout est passé au crible, des sujets les plus sérieux aux histoires les plus cocasses.
« Qu’y a-t-il derrière leur passion pour les jeux de hasard ? À partir de quoi ont-ils développé leur très particulière approche de la sexualité et de l’alimentation ? Où ont-ils puisé leur remarquable aptitude à l’hypocrisie ? »
Souvent excentriques, les Anglais restent pourtant les maîtres du savoir-vivre. Que pensent-ils d’eux-mêmes ? Le célèbre journaliste signe ici un récit sans pitié, pour le plus grand plaisir du lecteur. Apparemment, les Anglais s’y sont pleinement retrouvés, qui ont fait du portrait-miroir de Jeremy Paxman un best-seller. Leurs voisins Français gagneront beaucoup à lire cet ouvrage de référence.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

PETER POMERANTSEV
Né à Londres en 1977, de parents russes émigrés, Peter Pomerantsev a passé neuf ans à Moscou jusqu’en 2010 comme réalisateur de documentaires et d’émissions à succès (« Comment épouser un millionnaire ? »). Il a été au coeur du complexe médiatique russe, dont il a exploré les rouages et déchiffré les liens avec le Kremlin. Il écrit dans le London Review of Books, l’Atlantic, Newsweek/Daily Beast, Foreign Policy, Le Monde Diplomatique, le Financial Times et le New Yorker.

240X313couv

RIEN N’EST VRAI, TOUT EST POSSIBLE
Aventures dans la Russie d’aujourd’hui
Peter Pomerantsev

 
  • Avril 2015
  • Date de parution : 13 Avril 2015
  • Nombre de pages : 200
  • Prix : 21,80  €
  • imagesISBN : 9782915134889
    9574685

fnac

 

La Russie moderne est une vaste télé-réalité, à commencer par le Kremlin lui-même.
De la Sibérie, où les gangsters produisent leurs propres séries télé et tirent à balles réelles, à Moscou, où les orphelines ukrainiennes rêvent d’être enlevées par un Poutine charmant, la machine médiatique orchestrée par le Kremlin travaille la psyché russe avec les recettes d’Hollywood et de la BBC. Un reality show permanent qui berce les Russes dans l’illusion de l’argent instantané.
Depuis les studios de Moscou, le réalisateur britannique Peter Pomerantsev dévoile les rouages des médias russes au service d’un Président transformiste, revêtant au gré des contextes les visages de l’aventurier, du sportif, de l’amant, du guerrier ou du sauveur. Autant d’images projetées pour tenir en haleine
et en laisse un pays que seule la télé unit.
La machine s’est emballée, l’hystérisation atteint son paroxysme.
Que se passera-t-il quand les Russes commenceront à se réveiller de cette orgie d’images ? Que se passera-t-il s’ils ne se réveillent pas ?

 

VOIR LA REVUE DE PRESSE

 

Quiggin, John

John Quiggin, né en 1956, économiste australien, est professeur d’économie à l’université de Queensland en Australie. Il collabore à l’Australian Financial Review, le plus important quotidien économique du pays. « Un écrivain d’une éloquence incroyable à l’origine d’une puissante démonstration. » Financial Times « Quiggin explique avec élégance, lucidité et un humour de pince-sans-rire comment les idées mortes fonctionnent en réseau : en tuer une provoque la chute d’une autre dans une sorte d’effet domino pour les zombies. » The Guardian

Economie Zombie
Janvier 2013

Economie Zombie_small
Economie Zombie
Pourquoi les mauvaises idées ont la vie dure

John Quiggin

Date de parution : Janvier 2013
Nombre de pages : 200
ISBN-13: 978-2915134605
Prix : 19,80 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Les idées ont la vie dure et survivent souvent à leurs initiateurs. Certaines perdurent parce qu’elles sont utiles. Mais il en est d’autres manifestement fausses et dangereuses qui sont pourtant impossibles à éradiquer et trouvent toujours le moyen de resurgir. Comme le constate le prix Nobel Paul Krugman, ces idées ne sont ni vivantes ni mortes. Ce sont des idées zombies. D’où le titre de cet ouvrage.

John Quiggin, dans une analyse fouillée et argumentée des errements de la science économique, démonte toutes ces belles constructions et dissèque une série de théories que le spectaculaire fiasco de la dernière crise mondiale aurait dû discréditer à jamais. Dans le camp des keynésiens, ce chasseur de zombies propose au lecteur une alternative au « libéralisme de marché » débridé, afin d’éviter que ne se produisent d’autres crises, plus graves encore que la précédente.

Revel, Claude

Claude Revel est énarque, diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et de Droit des affaires, conseillère du Commerce extérieur de la France. Elle a fondé un cabinet spécialisé dans la diplomatie d’entreprise et les stratégies internationales d’influence, dont elle est un expert reconnu internationalement. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels « La Gouvemance mondiale a commencé » (Ellipses, juin 2006) et, comme coauteur, « L’autre guerre des États-Unis » (Robert Laffont, mars 2005)

Nous et le reste du monde
Mai 2008

Nous et le reste du monde_small
Nous et le reste du monde
Les vrais atouts de la France dans la mondialisation

Claude Revel

Date de parution : Mai 2008
Nombre de pages : 250
ISBN-13: 978-2915134315
Prix : 18 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Elle se préparait dans l’ombre depuis trente ans. Elle a fini par arriver. Elle s’est invitée en France, prenant de court les dirigeants de tous bords. La mondialisation, car c’est d’elle qu’il s’agit, n’est pas seulement économique et financière. Elle provoque une compétition très nouvelle, celle des systèmes de pensée, des visions politiques et des cultures. La France est elle encore dans ta course ? Aujourd’hui, le « modèle français » est grippé. Au-delà des discours et des postures, il est temps que nos dirigeants prennent leurs responsabilités et la pleine mesure de la mondialisation pour renforcer l’influence de notre pays. Car la France, qui possède de nombreux atouts mondialement reconnus, peut affirmer ses différences sans pour autant se mettre à l’écart du monde. À une triple condition : Que les Français soient informés de l’état réel du monde, des règles qui le gouvernent et des nouveaux acteurs de la société mondialisée. Que nos élites passent de l’autocritique à l’autorévolution, c’est-à-dire à un véritable changement de comportement et d’état d’esprit face à la compétition internationale qui règne tant dans les milieux économiques que dans le monde des idées. Que la France apprenne à convaincre ses partenaires au lieu de « décréter » la supériorité de son modèle sans jamais la démontrer.

Rohatyn, Felix

Felix Rohatyn, né à Vienne en 1928, quitte l’Autriche en 1935 pour la France. En 1940, le régime de Vichy l’oblige à gagner Casablanca, Lisbonne, puis Rio de Janeiro. En 1942, il parvient aux Etats-Unis, où il obtient sa nationalité en 1947. Licencié de physique en 1949, il rejoint l’armée américaine et sert deux ans en Allemagne pendant la guerre de Corée. Il entre alors à la banque Lazard, où il dirigera la branche américaine. Dans les années 70, il dirige le sauvetage de New York de sa faillite financière et, en 1997, Bill Clinton le nomme ambassadeur des Etats-Unis en France. En 2001, il crée sa propre société de conseil et en 2010, il est rappelé par la banque Lazard pour devenir conseiller spécial de son président.

Ces hommes qui ont fait l’Amérique
Mai 2010

Ces hommes qui ont fait l'Amérique_small
Ces hommes qui ont fait l’Amérique
Felix Rohatyn

Date de parution : Mai 2010
Nombre de pages : 204
ISBN-13: 978-2915134469
Prix : 23 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

L’histoire de l’Amérique a été façonnée par des dirigeants courageux qui ont eu la clairvoyance et l’audace d’investir dans l’avenir de leur pays. C’est une leçon que les Américains ne peuvent pas se permettre d’ignorer, à un moment où ils se trouvent aux prises avec les complexités du XXIe siècle aussi bien chez eux qu’à l’étranger. Ce livre retrace dix épisodes de l’histoire américaine qui, bien que survenus à des époques et dans des circonstances très différentes, illustrent comment des investissements nationaux engagés par des hommes déterminés ont contribué à bâtir une Amérique meilleure. Ces dix exemples prouvent que, contrairement à ce que proclament aujourd’hui de nombreux idéologues opposés à toute intervention de l’Etat, les investissements publics à grande échelle portent bel et bien leurs fruits, avec souvent de remarquables résultats à long terme. L’Amérique a été construite, génération après génération , par des hommes qui nourrissaient la vision d’un pays plus sûr et plus prospère et qui ont eu recours à la puissance et aux ressources du gouvernement fédéral pour faire de cet idéal une réalité. Ce livre met en lumière une stratégie générale qui, à de multiples reprises, au fil des siècles, a fait la preuve de son efficacité : les investissements publics ne sont pas du gaspillage, ce sont des dépenses utiles dont les bénéfices, tangibles et intangibles, sont profonds et durables. Le temps est venu de renouer avec la tradition volontariste de l’investissement public.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Un banquier dans le siècle
Octobre 2011

Un banquier dans le siècle_small
Un banquier dans le siècle
L’homme qui a sauvé New York de la faillite

Felix Rohatyn

Date de parution : octobre 2011
Nombre de pages : 331
ISBN-13: 978-2915134544
Prix : 23 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Extrait du prologue

C’est une cigarette, j’en serai toujours convaincu, qui m’a sauvé la vie. J’avais douze ans, on était en 1940, et ma famille – ma mère, ma grand-mère et notre fidèle cuisinière polonaise – et moi tentions, la peur au ventre, de traverser la France occupée pour rejoindre le Sud du pays. Avec quelques matelas empilés sur le toit de notre voiture, nous avions quitté Paris en nourrissant le vague projet de passer d’une manière ou d’une autre la frontière espagnole. Notre «fortune» se résumait à une poignée de bons d’essence et quelques tubes de pâte dentifrice Kolynos que j’avais, sur l’ordre de ma mère, vidés puis soigneusement bourrés de dizaines de pièces d’or.
La route pour sortir de Paris était un cauchemar. A perte de vue s’étirait un flot grouillant de réfugiés, une mêlée confuse d’automobiles, de voitures à cheval, de bicyclettes et de malheureux qui n’avaient eu d’autre choix que de partir à pied. Nous ne progressions que de quelques kilomètres par jour, tenaillés par la peur de tomber sur un poste de contrôle allemand. Nous étions juifs ; et les rumeurs sur ce qui se passait au «camp d’internement» de Dachau, près de Munich, nous avaient frappés de terreur. Je n’avais aucun doute sur le sort que les nazis réservaient à ma famille.
Retourner dans la capitale sous occupation allemande nous condamnerait, nous en étions sûrs, à une mort certaine.
Avec sa ténacité habituelle, ma mère a donc quitté la route principale et improvisé un itinéraire vers le sud par des petites routes non indiquées et des pistes cabossées. Après trois jours épuisants, nous sommes arrivés à Biarritz, où on nous a informés que la frontière espagnole était fermée. Peu après avoir appris cette nouvelle décourageante, nous avons assisté à un spectacle qui a aggravé un peu plus le désespoir de ma mère et mes propres craintes : des colonnes de soldats allemands bottés défilaient d’un pas martial le long des boulevards de la ville. Cette scène nous a glacé le sang.
Nous sommes repartis; notre objectif était désormais le port de Marseille, où nous espérions embarquer sur un bateau à destination de Casablanca. Par un chemin de fortune qui serpentait à travers une épaisse forêt, nous avons roulé en direction de Marseille avec une rapidité étonnante. A chaque heure qui passait sans incident, notre optimisme grandissait. Bientôt, pensions-nous, nous retrouverions mon beau-père et prendrions la mer vers l’Afrique du Nord. Ce n’était plus qu’une question de temps.
Enfin, nous sommes sortis de la forêt et avons rejoint une longue file de véhicules. Ce n’est qu’après avoir roulé un peu que nous avons découvert que les voitures se dirigeaient vers un barrage militaire allemand. Affolée, ma mère a tenté de faire demi-tour. C’était impossible, nous étions solidement bloqués dans la file.

Ruiz-Domènec, José Enrique

José Enrique Ruiz-Domènec, né en 1948 à Grenade, diplômé en histoire médiévale, conférencier au Collège de France et à l’Ecole des Hautes Etudes, il dirige désormais l’Institut des Hautes Études médiévales de l’Université autonome de Barcelone. Il a réalisé des documentaires pour la télévision espagnole et collabore au journal La Vanguardia.

Le grand roman de notre histoire
Mars 2013

 

Le grand roman de notre histoire_small
Le grand roman de notre histoire
2 000 ans de guerres et de passions

José Enrique Ruiz-Domènec

Date de parution : Mars 2013
Nombre de pages : 344
ISBN-13: 978-2915134612
Prix : 21,80 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

La nuit de la Saint-Sylvestre de l’an 406, le Rhin gela. Des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants se lancèrent au-dessus du fleuve et la glace supporta le poids des chariots. Ce fait marqua le début des invasions barbares en Occident. L’Empire romain s’effondre, l’Europe est née.

« Parmi les grands livres récemment publiés, voici un texte séduisant et très ambitieux qui nous propose un voyage à travers plus de trois siècles… Il est écrit par un médiéviste qui sait écrire avec la plume d’un journaliste. Commençant comme Stefan Zweig, Ruiz Domènec condense l’héritage européen dans ses racines chrétiennes, une culture et un espace communs, un esprit scientifique, la séparation de l’Église et de l’État, l’évolution des formes de gouvernance… Plus on approfondit cette façon de faire de l’histoire, plus on saisit ce qui réunit une cathédrale gothique, un tableau de Rembrandt ou Picasso, un concert de Mozart et un train à grande vitesse. Magistral ! »
Xavier Vidal Folch, El Pais.

Pour croire en l’Europe, il faut lire l’Espagnol José Enrique Ruiz-Domènec. Dans une fresque épique, Le Grand Roman de notre histoire, il retrace ce que tous les écoliers d’Europe devraient apprendre : leur histoire commune, unique. Cela rend optimiste. »
Alain Frachon, Le Monde le 2/05/2013

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Thierry Saussez est un conseiller en communication. Ancien Président de l’agence Image et Stratégie Europe, conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, il est aussi le fondateur du Printemps de l’Optimisme.

50 bonnes raisons de choisir l’optimisme

240x313 50 BONNES RAISONS
DE CHOISIR L’OPTIMISME
Thierry Saussez

  • Mars 2015
  • Date de parution : 18 mars 2015
  • Nombre de pages :
  • Prix : 15  €
  • imagesISBN 13: 9782915134872

fnac

 

La vie a été plutôt belle avec moi. J’ai toujours été heureux dans mon univers personnel et familial. J’ai réussi mon parcours professionnel. J’ai eu cette chance de pouvoir rester fidèle à mes engagements de jeunesse. J’ai milité, je me suis engagé, j’ai servi les autres autant que j’ai pu.
À chaque étape, j’ai été confronté à ce paradoxe français d’une confiance individuelle très forte et d’une défiance collective qui fait de nous le peuple le plus pessimiste du monde.
C’est sur ce front que j’ai décidé d’agir, d’écrire, de fonder le Printemps de l’optimisme. Il s’agit rien moins que de lutter contre la sinistrose et le catastrophisme. Et, c’est peut-être l’essentiel de ce livre, ils nuisent à notre santé, à notre assurance et à notre relation aux autres. Ils gâchent nos atouts. Ils plombent notre élan et ne construisent rien.
J’ai tiré ces conseils de mon expérience, mes succès comme mes échecs, et de mes rencontres avec celles et ceux qui promeuvent l’optimisme comme une nécessité vitale.
Positivez, c’est contagieux !

VOIR LA REVUE DE PRESSE

 

Sabouret, Jean-François

La Dynamique du Japon
Septembre 2005

La Dynamique du Japon_small
La Dynamique du Japon
Histoire de la première modernité d’Asie

Jean-François Sabouret

Date de parution : Septembre 2005
Nombre de pages : 432
ISBN-13: 978-2915134216
Prix : 25 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

En avril 2003, Jean Daniel, journaliste, écrivain, directeur-fondateur du Nouvel Observateur, décidait de confier la plupart de ses manuscrits à la Bibliothèque nationale de France. Occasion pour Jean-Noël Jeanneney, président de la Grande Bibliothèque, d’inviter les amis de Jean Daniel à se rassembler autour de lui.
Loin d’un exercice convenu et révérencieux, leurs témoignages, savoureux et érudits, apportent leur lot d’analyses en profondeur, mais aussi d’indiscrétions, sinon de révélations. Connaît-on assez, demande notamment François Nourissier, le trio méditerranéen, intensément allègre, seigneurial et pathétique, que Jean Daniel formait avec Albert Camus et Jules Roy ? Ou sa fidélité au général de Gaulle, soulignée par Jean Lacouture et qui ira jusqu’à l’opposer, en 1958, à son maître Pierre Mendès France ?
Ce Français d’Algérie élevé parmi dix frères et soeurs sous l’autorité d’un patriarche pieux, devenu une référence intellectuelle de gauche, a choisi depuis longtemps d’affronter la complexité de l’Histoire. À ses risques et périls, car, selon Pierre Nora, un grand témoin engagé, pour peu qu’il ait été gidien dans son adolescence, sait accueillir et épouser tous les contraires. Comme disait Gide, il n’abonde pas toujours dans son sens. Quitte à se mettre en dissidence contre lui-même et son camp. D’où l’intérêt de ses prises de position, jadis sur l’Algérie et le Proche-Orient, aujourd’hui sur les États-Unis, l’Europe et l’Irak. Comme sur le conflit permanent entre l’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité.
À travers l’itinéraire multiple de Jean Daniel, on croise tous les grands débats de notre société contemporaine et l’on fréquente à nouveau Clavel, Sartre et Foucault. Et dans un monde que l’on dit en manque de repères, sa démarche intéresse, qui recherche le salut non pas par la foi, mais par la pratique assidue du « questionnement ».

Journaliste américain né en 1959, Ron Suskind reçoit le Prix Pulitzer en 1995 et vit à Washington. Il a été le chef de service politique du Wall Street Journal de 1993 à 2000. Il collabore aujourd’hui avec le New York Times Magazine et Esquire.

Le roman noir de la Maison-Blanche_smallObama La vérité_small

Schlöndorff, Volker

Né en Allemagne en 1939, Volker Schlöndorff est élevé en Bretagne dès 1956. Après son bac, il part à Paris étudier à Sciences Po et commence à travailler comme assistant des cinéastes Louis Malle, Jean-Pierre Melville et Alain Resnais. Après ses succès comme metteur en scène, avec notamment L’Honneur perdu de Katharina Blum, il reçoit la palme d’or à Cannes pour Le Tambour. Il est l’auteur du livre Tambour battant : Mémoires de Volker Schlöndorff aux éditions Flammarion.

La mer à l’aube
Mars 2012

La mer à l'aube_small
La mer à l’aube
Les dernières heures de Guy Môquet

Volker Schlöndorff

Date de parution : Mars 2012
Nombre de pages : 143
ISBN-13: 978-2915134582
Prix : 13.50 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Nantes, un coup de feu retentit. Un officier allemand s’effondre.
Deux heures plus tard, la sentence tombe : Hitler exige en représailles l’exécution de 150 otages.

A Paris, le général Otto von Stülpnagel, chef des forces d’occupation allemandes en France, demande au capitaine Ernst Jünger de retranscrire, heure par heure, les événements qui suivront cette décision. Et la machine infernale, implacable, se met en place. Les otages, parqués dans la baraque d’un camp à Châteaubriant, en Bretagne, ont encore quelques minutes, pour faire leurs adieux aux êtres qui leur sont si chers : « Ma petite maman chérie, mon tout petit frère adoré, mon petit papa aimé, Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. Je le suis et je veux l’être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j’aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c’est que ma mort serve à quelque chose. […]»

Il leur reste deux heures à vivre.

Volker Schlöndorff raconte cet événement qui a donné à la France la force de se battre en s’appuyant sur les carnets du célèbre écrivain Ernst Jünger, non encore traduits en français : les dernières heures du jeune Guy Môquet, 17 ans, du syndicaliste Jean-Pierre Timbaud et de leurs compagnons. L’attente, la peur, le courage des hommes face à leur destin, mais aussi les doutes des bourreaux. Dans ce livre, l’auteur s’efface devant la violence émotionnelle de ces trente-trois heures tragiques, qui condensent l’épopée du courage et de la condition humaine.
Né en Allemagne en 1939, Volker Schlöndorff est élevé en Bretagne dès 1956. Après son bac, il part à Paris étudier à Sciences Po et commence à travailler comme assistant des cinéastes Louis Malle, Jean-Pierre Melville et Alain Resnais. Après ses succès comme metteur en scène, avec notamment L’Honneur perdu de Katharina Blum, il reçoit la palme d’or à Cannes pour Le Tambour. Il est l’auteur du livre Tambour battant : Mémoires de Volker Schlöndorff aux éditions Flammarion.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Sciora, Romuald

A la maison de verre
Septembre 2006

A la maison de verre_small
A la maison de verre
L’Onu et ses secrétaires généraux

Romuald Sciora Romuald Sciora Romuald Sciora
Préface de Jacques Chirac

Date de parution : Septembre 2006
Nombre de pages : 528
ISBN-13: 978-2915134223
Prix : 24 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

 » Etre secrétaire général des Nations Unies est un engagement qui ne connaît aucun répit. Seul dans la décision, le secrétaire général est à la fois arbitre et acteur… Il est une des expressions de cette conscience citoyenne mondiale qui s’affirme à mesure que se démultiplient les échanges internationaux.  » Au moment où les Nations unies se dotent d’un nouveau secrétaire général, un ouvrage incontournable qui laisse éclater certaines vérités. Une véritable fresque qui permet de revivre soixante ans d’histoire et de mieux comprendre le fonctionnement interne d’une organisation appelée à jouer chaque jour un rôle plus important.

Soros, George

Le grand désordre mondial
Novembre 2006

Le grand désordre mondial_small
Le grand désordre mondial
George Soros

Date de parution : Novembre 2006
Nombre de pages : 216
ISBN-13: 978-2915134278
Prix : 19,50 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Le grand désordre mondial
Le monde selon Soros. George Soros a gagné des millions de dollars en anticipant des variations sismiques sur les marchés financiers, et il a utilisé cet argent pour tenter de changer le monde. Ce financier philanthrope propose ici une analyse débridée et percutante de son pays : pour lui, le salut de l’Amérique passe par un changement d’opinion radical et par un renoncement à la guerre contre la terreur. Préoccupé par le désordre politique actuel, mais aussi par les problèmes liés à l’écologie et par le rôle de l’Europe dans l’équilibre mondial, Soros revient sur l’ensemble de son parcours, à la lumière de ses dernières expériences. Il livre aujourd’hui son ouvrage le plus achevé.
« Génial et puissant… ce qui le rend si impressionnant, c’est peut-être l’humanité qu’il introduit dans sa pensée, et qui contamine tout ce qu’il touche. » (New York Review of Books)
« Polémique et réfléchi, un modèle de réflexion pour les futurs candidats à la présidentielle qui s’interrogent sur la place de l’Amérique dans le monde » ( Los Angeles Times Book Review)
« L’investisseur légendaire et fondateur de l’Open Society Institute nous offre de pénétrer le sens du mot “liberté” et de comprendre comment les sociétés peuvent le mieux la défendre. » (Public Affairs)

L’AUTEUR
George Soros, né en Hongrie en 1930, survit à l’occupation nazie de Budapest. Il part pour l’Angleterre en 1947, et y découvre la pensée de Karl Popper à la London School of Economics. En 1956, il s’installe aux États-Unis et se constitue une immense fortune par le biais de fonds d’investissements qu’il crée. Philanthrope et désireux de peser sur le cours du monde, il fonde l’Open Society Institute. George Soros est l’auteur de plusieurs best-sellers, dont L’Alchimie de la finance (Valor, 1998), La Crise du capitalisme mondial (Omnibus, 1999), Guide critique de la mondialisation (Plon, 2002) et Pour l’Amérique contre Bush (Dunod, 2004, avec Larry Cohen).

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Stoffaës, Christian

Psychanalyse de l’antilibéralisme
Août 2006

Psychanalyse de l'antilibéralisme_small
Psychanalyse de l’antilibéralisme
Les Français ont-il raison d’avoir peur

Christian Stoffaës

Date de parution : Août 2006
Nombre de pages : 284
ISBN-13: 978-2915134247
Prix : 20 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Le débat intellectuel et public français cherche ses nouveaux repères. Après l’échec des régimes communistes, les idées marxistes sont aujourd’hui frappées de discrédit. Leur emprise s’est relâchée : les substituts altermondialiste ou populiste ne sont pas les seules alternatives…

Publié en association avec l’Institut d’Histoire de l’Industrie

Stone, Oliver

 

Oliver Stone est né le 15 septembre 1946 à New York. Il est réalisateur, scénariste et producteur américain.

Les crimes cachés des présidents
Janvier 2014

couvSTONE

Une autre histoire de l’Amériquecouv oliver stone

Oliver Stone

Date de parution : Janvier 2014
Nombre de pages : 276
ISBN: 978-2915134711
Prix : 21.80 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Responsable du lancement de la bombe atomique sur Hiroshima (60 000 morts) et Nagasaki (80 000 morts), Harry S. Truman se vantait de ne jamais avoir éprouvé le moindre remords. À un journaliste qui lui demandait si la décision avait été moralement difficile à prendre, il répondit en claquant des doigts : « Je l’ai fait comme ça. » Trente ans plus tard, l’offensive du Vietcong pulvérisa l’armée sud-vietnamienne. Richard Nixon envisagea de faire sauter les digues et les centrales électriques. « Au risque de noyer deux cent mille personnes ? », objecta Henry Kissinger. Réponse de Nixon : « Non, je préférerais utiliser la bombe atomique. » « Je crois que ce serait quand même un peu excessif », répondit Kissinger. « La bombe, ça vous gêne ? Allons Henry, un peu de largeur de vue, bon sang ! », rétorqua Nixon.

Ces confessions donnent la mesure de la responsabilité historique des présidents américains. Inconscients, parfois criminels par procuration, souvent sous influence de « faucons », comme l’a encore montré la dernière guerre d’Irak, avec ses 200 000 morts. Démystificatrice, provocatrice, cette vaste fresque de l’histoire contemporaine de l’Amérique, qui remet en cause sa légitimité sur la scène internationale, a déclenché une importante controverse.

Les auteurs pour le livre comme pour la série TV, ont analysé dans leurs moindres détails les archives américaines, russes, anglaises, allemandes et japonaises.

 

LES AUTEURS

Oliver Stone, réalisateur américain, a gagné de nombreux prix grâce à des films cultes comme Platoon, Wall Street, JFK, Tueurs Nés, Salvador et W. Son dernier ouvrage, coécrit avec Peter Kuznick, a donné lieu à une série documentaire aux États-Unis, diffusée en France à partir de janvier 2014 sur la chaîne Planète +.

Peter Kuznick est professeur d’histoire et directeur de l’Institut d’Études nucléaires à l’Université américaine (Washington DC). Il est l’auteur de nombreux ouvrages de sciences politiques et s’intéresse particulièrement à la Guerre froide et à l’histoire du nucléaire.

                                                            VOIR LA REVUE DE PRESSE

                                                        VOIR LES NOTES DE L’EDITEUR

Acheter l’ouvrage

Stothard, Peter
Ancien directeur du Times, actuellement rédacteur en chef du Times Literary Supplement, Peter Stothard, 52 ans, est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur la politique et la littérature classique.

30 Jours au cœur du système Blair
Novembre 2003

30 Jours au cœur du système Blair_small
30 Jours au cœur du système Blair
Downing Street en guerre

Peter Stothard

Date de parution : Novembre 2003
Nombre de pages : 314
Prix : 17,50 €

« Monsieur le Premier ministre, voici votre cadeau de cinquantième anniversaire : Peter Stothard va vous suivre pendant cinquante jours.» C’est ainsi qu’Alastair Campbell, le plus proche conseiller de Tony Blair, annonce à son patron qu’un des grands journalistes du Royaume va camper au quotidien dans l’intimité du pouvoir. Au plus fort de la crise irakienne du printemps 2003, puis pendant la guerre-éclair qui éliminera le régime de Saddam Hussein.
Peter Stothard va finalement cohabiter avec Tony Blair pendant trente jours. Au moment où celui-ci, acculé, joue sa survie politique face à l’opposition de certains de ses ministres, de ses camarades du parti travailliste, d’un grand nombre de ses concitoyens et de ses plus proches partenaires européens. Trente jours extra-ordinaires pendant lesquels l’ancien directeur du Times va suivre sans relâche le Premier ministre britannique : dans ses séances de travail avec ses fidèles conseillers, dans son intimité familiale, dans ses rencontres avec Bush à Camp David, en Irlande et aux Açores, dans ses orages avec Jacques Chirac et la diplomatie française.
Cette chronique palpitante plonge le lecteur au coeur du système Blair. Aux côtés de Peter Stothard, nous partageons la vie quotidienne d’un grand leader politique qui affronte le défi le plus important de sa carrière. Au-delà de sa contribution à l’histoire, ce document exclusif nous dit tout sur le fonctionnement de Downing Street, le style de gouvernement de Tony Blair, son mécanisme décisionnel.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

von Donnersmarck, Florian Henckel

Florian Henckel von Donnersmarck, né à Cologne en 1973, a grandi entre New-York, Berlin, Francfort et Bruxelles. Après des études de russe à l’Institut national de Leningrad (Saint-Pétersbourg), il entre en sciences politiques, philosophie et économie à l’université d’Oxford, puis intègre l’École supérieure de cinéma et de télévision de Munich. Das Leben der anderen (La Vie des autres), qu’il a écrit et réalisé, est son premier long-métrage. Il vit aujourd’hui entre Los-Angeles et Berlin

La Vie des autres
Mai 2008

La Vie des autres_small
La Vie des autres
Le film qu’il faut lire

Florian Henckel von Donnersmarck

Date de parution : Mai 2008
Nombre de pages : 188
ISBN-13: 978-2915134322
Prix : 12 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Dans l’Allemagne de l’Est des années 1980, le metteur en scène Georg Dreyman et sa compagne comédienne, portés par le succès sans se compromettre avec le régime ni prendre le risque de le contester publiquement, forment un couple exemplaire… jusqu’au jour où le caprice d’un ministre les précipite tous deux dans les griffes de la Stasi, la police politique est allemande. Wiesler, l’officier modèle qui enseigne les techniques d’interrogatoire permettant de prendre possession d’un être humain, de le percer à jour, est chargé de les espionner. Jusqu’où suivra t-il le système qu’il incarne dans la poursuite de son enquête ? Ce thriller palpitant qui plonge dans l’atmosphère d’une dictature et cette histoire d’amour tragique ont conquis un immense public. Le film a été primé dans le monde entier. Oscar du meilleur film étranger à Hollywood.

VOIR LA REVUE DE PRESSE

Zakaria, Fareed

Né en 1964 en Inde, Fareed Zakaria baigne très tôt dans la politique et te journalisme. Son père est membre du Parti du Congrès et sa mère, rédactrice en chef du Times of lndia. Il fait ses études à Yale et à Harvard, où il suit tes cours de Samuet Huntington et de Stanley Hoffmann. #0 Il débute sa carrière de journaliste américain au sein du magazine Foreign Affairs. Directeur de Newsweek International, il écrit également pour le New York Times, le Wall Streetjournal, le New Yorker et Slate Magazine. Il est aujourd’hui t’un des présentateurs vedette de [a chaîne d’information CNN, où il anime depuis juin 2008 te Fareed Zakaria GPS, [‘un des programmes télévisés tes plus suivis. Il vit à New York avec sa femme et leurs trois enfants.

L’Empire américain
Septembre 2009

L'Empire américain_small
L’Empire américain
L’heure du partage

Fareed Zakaria
Préface de Hubert Védrine

Date de parution : Septembre 2009
Nombre de pages : 266
ISBN-13: 978-2915134445
Prix : 23 €

Achat en ligne :saint-simon_buy-amazon

Ce livre n’annonce pas te déclin de l’Amérique. Il se penche plutôt sur l’ascension des autres: Chine, Inde et Brésil. À l’avenir, les États-Unis joueront moins un rôle de leader que d’arbitre et de négociateur. Et, pour cela, l’Amérique devra transformer en profondeur sa stratégie planétaire. L’Empire américain, l’heure du partage nous livre les clés pour comprendre les premiers gestes d’ouverture de la nouvelle administration américaine. Fareed Zakaria balaie au passage l’idée d’une planète aujourd’hui plus dangereuse qu’hier. L’intégrisme musulman est ainsi ramené à ses justes proportions : un phénomène géopolitique d’une ampleur bien plus réduite que naguère les totalitarismes européens ou la guerre froide. Il faut donc penser un monde avec les États-Unis, mais où l’Amérique n’est plus seule en tête.

VOIR LA REVUE DE PRESSE