Project Description

CIVILISATIONS
L’occident et le reste du monde
Niall Ferguson
  • Octobre 2014
  • Date de parution : 2 octobre 2014
  • Nombre de pages : 320
  • Prix : 21.80 €
  • imagesISBN: 9782915134629
  • ISBN: 2915134626fnac
 

C’est en visitant les chantiers pharaoniques de la mégapole de Chongqing, en Chine, que Niall Ferguson a été saisi d’une révélation : et si nous étions en train de vivre la fin de la domination occidentale sur le monde ?
Dans Civilisations, l’historien britannique cherche à comprendre comment l’Europe
de l’Ouest, déchirée par les guerres du Moyen Âge, est parvenue à partir du XV e siècle
à prendre le dessus sur la Chine, l’Inde et l’Empire ottoman, alors au faîte de leur puissance, pour imposer au monde ses normes et son mode de vie.
Les clefs de ce miracle, ce sont, selon Niall Ferguson, six « applis fatales » : la concurrence, source d’innovation ; la science, garante de la supériorité militaire ; le droit de propriété, pilier de la démocratie représentative ; la médecine, source de mieux-être collectif ; la société de consommation, moteur de l’industrialisation ; enfin, l’éthique
du travail, ciment des institutions. L’auteur les analyse une à une en retraçant les cinq derniers siècles de l’histoire de l’Europe et du monde, dans un style clair et vivant qui témoigne tout autant de son érudition que de ses talents de pédagogue.
Mais demain ? Comment maintenir cette supériorité, quand le reste du monde a peu ou prou fait siennes les recettes du miracle occidental ? Comment empêcher que le déclin relatif de l’Occident ne devienne absolu et irréversible ? À ces questions, dont dépend notre devenir, l’auteur apporte sa réponse, qui ne manquera pas de faire débat :
le principal ennemi de l’Occident n’est autre que lui-même. Il ne tient qu’à lui de retrouver son rang, en reprenant confiance dans la solidité et la supériorité de ses institutions.

Mais demain ?… Les mêmes causes qui ont fait la grandeur de l’Occident peuvent-elles causer sa décadence ? Comment maintenir cette supériorité, quand le reste du monde a peu ou prou fait siennes les recettes du miracle occidental ? Comment enfin empêcher que le déclin relatif de l’Occident ne devienne absolu et irréversible ?
A ces questions, dont dépend notre devenir, l’auteur du best-seller L’irrésistible ascension de l’argent, apporte sa réponse, qui ne manquera pas de faire débat : le principal ennemi de l’Occident n’est autre que lui-même. Il ne tient qu’à lui de retrouver son rang, en reprenant confiance dans la solidité et la supériorité de ses institutions.

 

REVUE DE PRESSE

Le Figaro article d’Eric Zemmour – le 23/10/2014 (pdf)

Sud ouest-Christophe Lucet – 12/10/14 (pdf)

Ouest France- Laurent Marchand -10/10/14 (pdf)

Le Monde – Alain Frachon – 10/10/14 (pdf)

Le Soir -William Bourton 3/10/14 (pdf)

le Figaro – François d’Orcival 3/10/14 (pdf)

Le Point- Brice Couturier 2/10/14 (pdf)

Les Echos- Henri Gibier 26/09/2014 (Pdf)